UN SACRE SI MERITE !

espagnechampionnedumonde2010Le football a ceci de formidable que les résultats y sont souvent inattendus et imprévisibles. Je le répète souvent. Mais parfois, c’est le plus fort qui gagne. Et le plus fort, lors de la Coupe du Monde en Afrique Sud, était l’Espagne et l’Espagne est devenue championne du monde. Ce n’est donc que justice.

Etre au rendez-vous quand on est le grand favori d’une compétition n’est pas la chose la plus aisée qui soit. L’histoire du football est pleine de victoires trop vite annoncées qui n’ont jamais vu le jour. A être trop attendu, on se retrouve face à des adversaires surmotivés qui connaissent votre jeu par cœur. On doit alors redoubler de vigilance et de force pour être à la hauteur et triompher. Le faire une fois est donc en soi une grande performance, deux fois c’est un véritable exploit.

La double victoire aux Championnats d’Europe puis à la Coupe du Monde propulse cette équipe d’Espagne parmi les plus grandes équipes de l’histoire. Grande par le palmarès donc, mais aussi grande par la qualité de jeu collectif et individuel qu’elle déploie avec une constance déconcertante depuis quatre ans. Une maîtrise technique hors du commun à laquelle se combinent un jeu de passe précis et rapide et une capacité à faire la différence individuellement.

Alors, il y’aura toujours des grincheux pour objecter que cette Coupe du Monde aura été quand même plutôt décevante au niveau de la qualité de jeu et que l’Espagne se sera imposée systématiquement par le plus petit des scores lors de tous ses matchs à élimination directe. Toutes ces critiques ne seraient pas infondées si la domination espagnole ne s’exerçait pas depuis de si longs mois. Alors bravo à l’Espagne et rendez-vous dans quatre ans au Brésil pour un nouveau mois de bonheur !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.