STAND! (Sly and the Family Stone) : Une influence immense pour cet album méconnu

standslyandthefamilystoneSly and the Family Stone est un des groupes dont l’influence sur l’histoire de la musique est infiniment supérieure à ce que la postérité a retenu. Leur quatrième album, Stand!, sorti en 1968, symbolise parfaitement cette période de foisonnement créatif intense. Le succès qu’il rencontrât leur permis de participer au festival de Woodstock et leur prestation est reconnue comme une des meilleure qui eut lieu lors de ce moment mythique de l’histoire de la musique. Redécouvrons-le donc… Ou plutôt pour beaucoup, et moi le premier avant de me le procurer, découvrons-le.

Sly and the Family Stone est un groupe américain dont la principale personnalité est son chanteur, compositeur et multi-instrumentiste Sly Stone. Le groupe comporte bien d’autres membres, principalement des musiciens, mais dont on peut entendre la voix à de multiples reprises. Ils furent célèbres pour leur performances scéniques pleines d’énergie, mais ils se séparèrent en 1975, minés par les tensions internes et les problèmes de drogue.

Sly and the Family Stone est connu pour s’être toujours moqué des frontières, qu’elles soient musicales ou raciales. En effet, si le funk domine leur musique, du moins dans cet album, le rock psychédélique et la soul sont également bien présents. Sly Stone est également connu pour avoir collaboré aussi bien avec des musiciens et producteurs noirs que blancs. Les textes prêchent d’ailleurs le plus souvent la tolérance et la fraternité.

Mais le plus marquant dans la musique de Sly and the Family Stone et l’album Stand!, c’est l’énergie et le talent qui se dégage de chacun des morceaux. Il n’y a rien à jeter dans cet album qui ravira tous les amateurs de vraie bonne musique, qui, comme moi, ne sont pas forcément hyper fans de funk à la base. Mais voilà, on n’est face à un album dont la qualité dépasse largement les étiquettes que l’on peut coller, comme des prisons étroites, quand la musique s’épanouit dans l’espace et la liberté… Wouah, c’est beau ce que je dis !

Comme je l’ai évoqué, Stand! sonne avant tout funk. On attendrait presque à ce que la voix de James Brown ne surgisse au détour d’un des titres. Mais pour le Parrain de la Soul n’est pas le seul à avoir excellé dans ce genre musical, Sly and the Family Stone est là pour le prouver. Cependant, on retrouve bien la diversité musicale qui a fait la renommé de ce groupe, puisque certains titres sonnent plus soul (Stand), jazz (Somebody’s Watching You) et même pop (Everyday People). Mais bon, encore une fois, il s’agit là surtout de bonne, de très bonne musique.

Je suis donc très heureux de m’être attardé sur cet album et ce groupe dont je dois avouer que j’ignorais tout. Je reviendras prochainement avec un avis sur un autre album qui m’a nettement moins enthousiasmé, mais Stand! mérite incontestablement de figurer dans toute discothèque idéale.

Avant de finir, regardons de plus près les titres qui peuplent cet album.

1.: Stand
Une chanson aux allures de gospel qui lance parfaitement l’album.

2.: Don’t Call Me Nigger Whitey
Un son plus funk, avec un solo de guitare qui annonce déjà les années 70.

3.: I Want To Take You Higher
La seule chanson que je connaissais, très funk, qui prend la forme d’un dialogue entre différentes voix.

4.: Somebody’s Watching You
Un titre plus jazzy, qui garde le principe du dialogue entre les voix, mais qui se font ici plus graves.

5.: Sing A Simple Song
Un titre terriblement énergique et surtout terriblement bon.

6.: Everyday People
Une chanson plus “pop”, mais avec des voix sublimes.

7.: Sex Machine
Un long instrumental

8.: You Can Make It If You Try
Un titre funk très sympathique qui conclue parfaitement cet excellent album.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.