LA PLAISANTERIE EST FINIE

lyonpsg22Après avoir connu un début de championnat étonnant, où seulement 6 points séparaient le leader du premier relégable, la Ligue 1 semble avoir retrouvé la raison et nous offre enfin une hiérarchie beaucoup plus claire. Les tubes de ce début d’automne, Rennes, Saint-Etienne puis Montpellier, commencent sérieusement à patiner et laissent peu à peu filer les favoris… Certains diront les gros budgets.

Un quatuor semble parti pour se disputer le titre. A leur tête, l’Olympique de Marseille qui a enfin retrouvé l’élan de la saison dernière. Mais attention, sa situation rappelle de plus en plus celle de Bordeaux la saison dernière. Champion en titre, un collectif rodé, une avance au classement qui semble grandir inexorablement… les points communs sont nombreux. Espérons pour les Olympiens qu’ils ne connaîtront pas la même explosion en plein vol.

Derrière deux outsiders que l’on attendait et qui ont livré un affrontement de très haut niveau ce week-end. L’Olympique Lyonnais et le Paris-Saint-Germain semblent armés pour disputer le titre. Pour le premier, on s’y attendait, même si son début de championnat catastrophique nous avait fait douter le temps de quelques journées. Par contre, on n’attendait pas forcément les Parisiens à ce niveau. Certes, le recrutement était prometteur, mais les déceptions furent trop nombreuses ces dernières saisons pour y croire vraiment. Tout va bien pour l’instant, mais connaissant l’histoire du club, on se dit qu’une sortie de piste est toujours possible.

Enfin, et on l’oublie certainement trop souvent, il reste Lille et son armada offensive. Son jeu est par moment irrésistible et il possède de loin l’effectif le plus riche du championnat pour ce qui est de la ligne d’attaque. Mais avec Landreau dans les buts et deux milieux défensifs comme Cabaye et Mavuba, on se dit que cette équipe recèle bien d’autres richesses. Sur la continuité de sa formidable deuxième moitié de saison de l’année dernière, elle n’a aucun complexe à nourrir et aucune raison de douter.

Et Bordeaux ? Peu convainquant dans le jeu, sans performance remarquable, à part une victoire un rien miraculeuse au Parc en début de saison, l’équipe de Jean Tigana est pourtant bien présent dans le peloton de tête. Les départs de Chamakh et Gourcuff ont bien sûr considérablement affaibli l’équipe. Cependant, le groupe compte encore la plupart des joueurs qui dominaient le championnat de la tête et des épaules. Ne les oublions donc pas.

En tout cas, cela nous promet un championnat passionnant et ça, c’est une très bonne nouvelle !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.