LE NOM DES GENS : Du rire intelligent

lenomdesgensafficheQu’est ce qui constitue notre identité ? Voilà une question fort profonde, mais qui peut être traitée avec intelligence et surtout beaucoup d’humour. La preuve en est avec Le Nom des Gens une très bonne comédie française qui sait être à la fois drôle et intelligente. Même si certains riront plus que d’autre.

Bahia Benmahmoud et Arthur Martin sont différents du tout au tout. L’une est extravertie, jeune et délurée, l’autre est discret, quadragénaire et un rien coincée. Ils portent néanmoins tous deux sur leurs épaules le poids de l’histoire familiale. Une attraction irrésistible naît pourtant entre les deux. Mais leur histoire résistera-t-elle à un léger point de détail : s’ils partagent tous les deux les mêmes convictions politiques, la belle Bahia mène la lutte d’une manière plutôt originale : elle couche avec les gens de l’autre bord pour les convertir…

Le Nom des Gens parle de choses sérieuses, voire très sérieuses, comme la Shoah, mais avec un humour réjouissant qui ne compromet en rien la finesse du propos. C’est vraiment là que réside le grand intérêt de ce film, car arriver à un tel équilibre n’est pas chose aisée et Michel Leclerc y est arrivé à la perfection. De l’intelligence rafraîchissante, jamais prise de tête, mais qui nous amène dans une vraie réflexion. Bref, on retrouve là ce que le cinéma français sait faire de mieux, mais qu’il ne fait malheureusement pas si souvent que ça.

Le film parle aussi beaucoup de politique. Et là, je dois bien l’admettre, il vaut mieux être du bon bord pour totalement apprécier ce film… ou alors avoir beaucoup d’humour. Car pour rire réellement à plein poumon en voyant la jeune Bahia fondre en larmes après avoir été contrainte de voter Chirac en 2002, il vaut mieux, à mon sens, avoir eu la même réaction à l’époque… Ok, je change de sujet, parce que j’ai quelques larmes qui me montent aux yeux…

lenomdesgensPlus généralement, la principale limite de Le Nom des Gens réside dans son inégalité. Que ce soit dans l’humour ou la réflexion, il recèle quelques moments un peu faibles. Oh rien de bien méchant, ni de bien long surtout, rien qui ne gâte réellement le plaisir, mais juste assez pour ne pas classer ce film parmi les petits chef-d’œuvres. Il reste un film remarquable, bourré de qualités vraiment rares, mais il manque un petit je ne sais quoi pour en faire véritablement un film culte.

Le Nom des Gens est largement porté par son duo d’acteurs. On ne présente plus Jacques Gamblin et on s’étonnera surtout pas qu’il soit dans ce film, comme à son habitude, réellement excellent. Un films entre sérieux et comédie, c’est tout à fait ce qu’il lui faut, lui qui brille aussi bien dans un registre que dans l’autre. A ces côtés, la magnifique, la pétillante, la troublante Sara Forestier. Il est loin le temps de l’Esquive, où elle n’avait d’actrice que le titre. Désormais, elle joue la comédie et rayonne à l’écran. De toute façon sans une actrice au charme dévastateur, jamais son personnage n’aurait jamais eu la moindre crédibilité.

Le Nom des Gens est donc une comédie intelligente des plus réussie qui séduira peut-être plus un électorat que l’autre… Mais enfin, comme dans le film, qui pourrait résister à Sara Forestier ?

Fiche technique :
Production : Delante Films, Kare productions
Réalisation : Michel Leclerc
Scénario : Michel Leclerc, Baya Kasmi
Montage : Nathalie Hubert
Photo : Vincent Mathias
Décors : Jean-Marc Tran Tan Ba
Distribution : UGC Distribution
Musique : Jérôme Bensoussan, David Euverte
Durée : 95 mn

Cating :
Jacques Gamblin : Arthur Martin
Sara Forestier : Bahia Benmahmoud
Zinedine Soualem : Mohamed Benmahmoud
Jacques Boudet : Lucien Martin
Michelle Moretti : Annette Martin
Carole Franck : Cécile Benmahmoud
Lionel Jospin : Lionel Jospin

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.