MON BEAU-PERE ET NOUS : La suite de trop

monbeaupereetnousafficheNombreuses sont les séries cinématographiques qui comptent un film de trop. Bon parfois, ce sont tous les films qui sont en trop, mais cela constitue un autre problème. Généralement, un épisode, puis deux, parfois trois nous ravissent, avant qu’un dernier ne vienne un peu tout gâcher. C’est malheureusement le cas de Mon Beau Père et Nous, suite de l’excellent Mon Beau Père et Moi et du plutôt bon Mon Beau Père, mes Parents et Moi.

Jack, le beau-père particulièrement méfiant de Greg, se sent faiblir après avoir été victime d’un léger infarctus. Il se décide alors à transmettre le flambeau de patriarche à son gendre. Mais même après plusieurs années de mariage et désormais deux enfants, arrivera-t-il à considérer que ce dernier est digne de la tâche qu’il lui assigne ?

Avec l’introduction des parents de Greg dans le second épisode, ce dernier contenait assez de nouveautés pour que l’on retrouve le beau-père et son gendre avec un réel plaisir. Le ressort restait le même, mais était pour le coup largement enrichi. Pour Mon Beau Père et Nous, rien de tout cela. On revient même aux fondamentaux, mais l’effet de surprise de Mon Beau Père et Moi n’est évidemment plus là et cela nuit à la qualité de l’ensemble. Bref, c’est sans surprise et d’un intérêt plutôt limité.

De plus, Mon Beau Père et Nous souffre d’autres défauts. Si les dix dernières minutes nous arrachent enfin de vrais éclats de rires, le reste est plutôt poussif, en particulier la première moitié. On pourrait dire que le film monte peu à peu en puissance. Mais la progression est bien trop lente pour que l’ennui ne commence pas à poindre rapidement. Certains gags nous arrachent bien un sourire de temps à autres, mais ils sont au final peu nombreux et certains tombent carrément à plat. Bref, l’imagination des scénaristes semblent quelque peu à plat, semblant constamment se demander ce qu’ils pourraient bien inventer de nouveau. La réponse est malheureusement pas grand chose.

monbeaupereetnousOn aurait pu aussi être tout de même heureux de retrouver le duo Ben Stiller – Robert De Niro. Mais malheureusement, à l’image du film, les deux acteurs sont peu inspirés et leur prestation est parfois poussive. Avant la séquence finale, ils n’ont jamais vraiment l’occasion de se lâcher et de transmettre une réelle énergie comique. Du coup, on a parfois l’impression qu’ils s’ennuient quasiment autant que le spectateur. Et ce n’est pas la très brève apparition de Dustin Hoffman ou le physique de Jessica Alba, qu’il faut mieux aller contempler dans Machete, qui pourront changer le destin de ce film.

Mon Beau Père et Nous tente pourtant de s’enrichir d’une réflexion sur le couple, sa solidité dans le temps, sur le désir qui parfois s’atténue. Cet aspect serait presque touchant, mais est bien trop bancal. Il est abordé dans les moments les plus faibles du scénario et apparaît plus comme un bouche-trous plutôt que comme un axe fort du scénario. Les choses ne vont donc pas assez loin et ne sont pas traitées avec assez de finesses pour avoir réellement de l’intérêt.

Bref, n’y allons pas par quatre chemins. Mon Beau Père et Nous est un film décevant, sans grand intérêt. Une suite dont on se serait bien passée.

Fiche technique :
Production : DW Studios, Everyman pictures, Paramount pictures, Tribeca productions, Relativity Media, Universal Pictures
Distribution : Paramount Pictures France
Réalisation : Paul Weitz
Scénario : John Hamburg, Larry Stuckey
Montage : Greg Hayden, Leslie Jones
Photo : Remi Adefarasin
Décors : William Arnold
Musique : Stephen Trask
Directeur artistique : Sue Chan
Durée : 98 mn

Casting :
Ben Stiller : Greg Focker
Robert De Niro : Jack Byrnes
Owen Wilson : Kevin Rawley
Blythe Danner : Dina Byrnes
Dustin Hoffman : Bernie Focker
Barbra Streisand : Roz Focker
Teri Polo : Pam Focker
Jessica Alba : Andi Garcia
Laura Dern : Prudence
 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.