PALMARES 2010

inception2011 a été une nouvelle année particulièrement riche d’un point de vue cinématographique. Par rapport à l’année dernière, le cinéma français s’est réveillé et place trois films dans le palmarès, plus My Own Love Song réalisé aux Etats-Unis par Olivier Dahan. L’Asie et l’Amérique Latine sont également présentes. Le cinéma d’animation prouve qu’il est définitivement incontournable, avec trois films et non des moindres.

Mais la plus grande difficulté a consisté à départager Inception et The Social Network. Deux chefs d’œuvre offerts par les deux réalisateurs les plus doués de leur génération : Christopher Nolan et David Fincher. Si le choix s’est finalement porté sur le premier, c’est sans doute que le second est peut-être trop lié à l’actualité pour devenir un classique intemporel. Mais ça, seul l’histoire le dira.

 

1-Inception

Un des scénarios les plus extraordinaires de l’histoire du cinéma, une mise en scène touchant au sublime et un Leonardo Di Caprio toujours plus charismatique pour une expérience cinématographique inoubliable.

2-The Social Network

David Fincher fait preuve ici d’un incroyable sens de la narration, transformant l’anecdotique en sujet passionnant. Jesse Eseinberg y livre le numéro d’acteur de l’année.

3-The Ghost Writer

Roman Polanski prouve ici qu’il reste un des plus extraordinaires réalisateurs de la planète avec ce polar égalant et passionnant. Du grand art !

4-Dans ses Yeux

Oscar du meilleur film étranger, ce polar argentin a conquis la planète entière par son scénario surprenant et passionnant et les merveilleux acteurs qui y figurent.

5-Toy Story 3

Le film d’animation de l’année qui conclut de la plus belle des manières la saga. Le dernier quart d’heure constitue un des moments cinématographiques les plus extraordinaires de l’année.

6-L’Arnacoeur

La bonne surprise du cinéma français qui nous offre la comédie de l’année. Une comédie romantique, mais pas que. Un Romain Duris au sommet dans un rôle où il fait étalage de toutes les facettes de son incomparable talent.

7-Kick-Ass

Entre film d’action et parodies, ce petit bijou nous offre la scène la plus jouissive de l’année, où une jeune fille de 10 ans prend d’assaut un building plein de malfrats armés jusqu’aux dents. Chloe Moretz n’a pas encore 13 ans, mais est déjà une très grande actrice. Espérons que la puberté ne lui enlèvera pas tout son talent.

8-In the Air

Un George Clooney au sommet pour cette comédie un rien désabusée, mais qui nous emmène au septième ciel.

9-Mother

La perle asiatique de l’année. Un film dont l’ambiance et le ton change du tout au tout, au fur et à mesure d’une intrigue pleine de surprises. Et un grand bravo à Kim Hye Ya, actrice de 69 ans, absolument époustouflante.

10-Tamara Drew

La petite perle de Stephen Frears qui nous livre ici une comédie comme seuls les Anglais en ont le secret. Un pur moment de bonheur et de rire.

11-Des Hommes et des Dieux

Pour beaucoup, ce film aurait du remporter la Palme d’Or. Un moment d’émotion intense, superbement mis en image par Xavier Beauvois, tout de même récompensé par le Grand Prix du jury.

12-Precious

Un sujet social très lourd, mais traité avec beaucoup de finesse, de poésie et d’optimisme. Jamais plombant, ce film est porteur d’espoir à bien des points de vue.

13-Dragons

Un film d’animation des plus réussis, au pays des vikings, plein d’humour et d’aventures, qui a ravi petits et grands.

14-Inside Job

Le film documentaire de l’année, qui nous plonge au cœur des mécanisme qui ont conduit à la crise économique. Passionnant, mais pas forcément très rassurant.

15-Alice aux Pays des Merveilles

Le dernier Tim Burton a divisé la critique. Sa vision sombre et inquiétante de l’univers de Lewis Caroll a eu du mal à trouver son public. Mais ce film n’en demeure pas moins passionnant et toujours aussi créatif visuellement.

16-La Princesse et la Grenouille

Un film d’animation en 2D qui confirme que la branche « classique » de Disney n’a plus grand chose à envier aux productions Pixar. On y retrouve le charme des classiques qui ont bercé notre enfance dans ce dessin-animé aussi bon et entraînant qu’un air de jazz de la Nouvelle-Orléans.

17-Agora

Le peplum de Alejandro Amenabar nous propose une grande fresque historique à l’ancienne, mais aussi un bon sujet de réflexion sur la place des religions dans nos sociétés. A la fois spectaculaire et passionnant.

18-Shutter Island

Scorsese aurait pu signer là une véritable chef d’œuvre si le rebondissement final n’avait été deviné par grand nombre de spectateurs, dont votre serviteur, bien avant la fin. Cela gâche un peu le plaisir procuré par ce scénario torturé.

19-City Island

Une comédie largement passée inaperçue et c’est bien dommage. Andy Garcia y retrouve un premier rôle à hauteur de son talent. Un portrait impertinent et anticonformiste bien loin de l’idéal hollywoodien.

20-Buried

Le film à déconseiller à tous les claustrophobes. 1H30 en compagnie du héros enfermé dans un cercueil. Un incroyable défi cinématographique relevé avec imagination et talent.

21-Cleveland contre Wall Street

Le vrai faux procès de la ville de Cleveland contre les financiers de Wall Street. Un procès qui n’aura certainement pas lieu pour de vrai. On se consolera avec ce film à la forme originale et au fond absolument passionnant et qui révèle bien des choses.

22-Les Petits Mouchoirs

Un énorme succès commercial pour le film de Guillaume Canet qui aura bouleversé les uns et donné envie de vomir aux autres. Il n’en reste pas moins une réalisation et surtout une direction d’acteurs particulièrement brillantes.

23-My Own Love Song

Une production hollywoodienne signée Olivier Dahan, assez mal reçue par la critique. Un film qui réchappe de peu à un pathos très lourd, pour nous offrir un très beau moment d’émotion et de poésie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.