NUCLEAIRE, L’IMPOSSIBLE DEBAT

fukushimaLes yeux du monde entier sont braqués vers la centrale nucléaire de Fukushima, qui nous offre un feuilleton assez morbide, dont on espère évidemment un dénouement le moins dramatique possible. Le spectre d’un incident nucléaire majeur plane sur un monde, qui ne pensais pas qu’un nouveau Tchernobyl soit possible. Si on n’en est pas encore là, les évènements de ces derniers jours ont évidemment ravivé de plus belle les débats autour du nucléaire.

Enfin débat, c’est vite dit. Car en la matière, on se situe dans le domaine de l’échange, parfois violent, d’opinions plus ou moins tranchées, mais toujours passionnelles. Ce genre de thématique attire tous les extrémistes et les illuminés de tout poil comme des mouches sur du miel. Sans parler des Verts qui font tout pour surfer sur cette vague à quelques jours des élections cantonales. Ah si, Fukushima pouvait être un second « Home », voilà qui ferait plaisir aux amis de Cécile Duflot !

Le problème, c’est dans le camps d’en face, c’est guère plus convaincant. Car le nucléaire souffre d’un lourd handicap qui empêche quasiment tout débat réellement objectif. En effet, qui possède une réelle connaissance complète et absolue du fonctionnement et de l’état des centrales de notre pays si ce n’est EDF, et uniquement EDF ? Vous pouvez créer tous les organismes de contrôle que vous voudrez, une centrale nucléaire n’est pas une voiture fabriquée en série que l’on peut emmener chez n’importe quel garagiste pour la démonter et en tester la fiabilité ! Il y a bien sûr tout un tas d’experts et de scientifiques indépendants, mais voici un domaine tellement pointu qu’on a vite fait de les soupçonner de collusion. Mais sans cela, comment pouvons-nous être sûr qu’ils aient réellement accès à toute l’information détenue par un seul acteur gestionnaire de toutes les centrales ?

La question de l’opportunité de conserver le nucléaire comme principale source d’énergie est une vraie question, à laquelle personne ne répondra jamais pour de bon. Les débats resteront passionnels à jamais et, comme pour le loup, les OGM ou l’arbitrage-vidéo, totalement inutiles et inintéressants. Que faire alors ? Faire confiance à EDF pour assurer notre sécurité ? Se résigner puisque de toute façon, paraît-il, on n’a pas le choix ? Avoir conscience du danger mais se dire que c’est un mal pour un bien, notamment du fait que le nucléaire ne contribue pas au réchauffement climatique ?

Le seul moyen d’en finir avec ces questions serait tout simplement de les éliminer. En effet, ces polémiques sans fin devraient nous convaincre définitivement qu’il n’y a qu’une seule politique énergétique viable à long terme : les économies ! Si l’humanité était moins énergivore, elle ne serait plus en situation de stress constant pour l’accès aux sources d’énergie, elle pourrait choisir laquelle choisir sans risquer la pénurie. La Terre nous remercierait et notre monde ne s’en porterait que mieux.

Alors quand est-ce que mon propriétaire commence les travaux d’isolation chez moi ? Jamais ? Bon bah, les débats passionnés sur le nucléaire ont de beaux jours devant eux.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.