LE MONDE DU FOOTBALL A L’HEURE ESPAGNOLE

messironaldoDepuis le double triomphe à l’Euro et lors de la dernière Coupe du Monde de la « Roja », le monde du football parle désormais espagnol. Cela n‘est plus une mode, c’est un engouement. On ne jure plus que par Barcelone et le Real Madrid. Les quatre matchs que vont disputer ces deux clubs l’un contre l’autre en moins d’un mois passionne déjà le monde, comme jamais pour des matchs concernant deux équipes du même pays.

Une telle passion est-elle justifiée ? Si on en croit le premier volet du duel Barca-Real d’hier soir, pas totalement. Un match d’un incroyable niveau technique, mais plutôt fermé, qui a basculé sur deux pénaltys plutôt contestables. On était loin du prodigieux spectacle du match aller. Cependant, cette rencontre était sûrement celle qui recouvrait le moins d’enjeu, le titre étant déjà promis aux joueurs de Guardiola, quand bien même ils auraient perdu hier soir.

Mais si le monde est tourné vers l’Espagne, ce n’est pas que pour les qualités collectives des équipes qui y évoluent. Le football, c’est comme la politique, cela devient vraiment passionnant quand il devient une histoire d’hommes. Il s’agit bien sûr avant tout de l’affrontement entre deux équipes, deux cultures, deux histoires. Mais le duel entre Lionel Messi et Cristiano Ronaldo est la cerise qui rend le gâteau définitivement irrésistible !

Lequel des deux est le meilleur joueur du monde ? Voilà une vraie question existentielle qui anime les débats des amateurs de football partout dans le monde, même si l’Argentin a pris une longueur d’avance depuis deux ans. Et ce qui est merveilleux, c’est qu’il s’annonce sans fin, puisqu’il n’y a aucune façon objective d’y répondre. C’est pour ce genre de discussion interminable et totalement vaine que parler football est une activité si universelle.

Il nous reste encore trois FC Barcelone-Real de Madrid pour alimenter la polémique. On s’en régale d’avance. Avant ceux de l’année prochaine…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.