THOR : Le grand blond avec un marteau noir

thorafficheA le lecture de l’information selon laquelle Kenneth Brannagh allait diriger l’adaptation sur grand écran des aventures de Thor, personnage phare de l’univers Marvel, dans lequel je baigne depuis toujours, j’étais évidemment particulièrement joyeux. Le dieu nordique du tonnerre n’a jamais fait partie de mes super-héros fétiches, mais j’espérais qu’un réalisateur aussi talentueux puisse nous livrer un résultat aussi bon que pour les deux premiers Spiderman. Cela constituait pour moi une vraie attente, surtout que j’ai personnellement trouvé les deux Iron Man très moyens.

Thor est le fougueux et musclé dieu du tonnerre, sur le point de succéder à son père Odin sur le trône du royaume d’Asgard. Mais son couronnement est interrompu par l’irruption de Géants de Glace, ennemis héréditaires de son peuple. Contrairement à l’avis de son père, il part avec ses compagnons punir les intrus au cœur de leur royaume, ce qui est tout proche de provoquer une nouvelle guerre. Suite à l’incident, à la place de couronnement, Thor se voit banni du royaume d’Asgard et envoyé sur Terre.

Allez, n’y allons pas par quatre chemins, Thor est un gros navet. Dans l’histoire des films de super-héros, il est plus proche de Elektra, avec Jennifer Garner que tout le monde, à raison, a depuis longtemps oublié, que Spiderman ou des meilleurs X-Men. On ne sait même pas où commencer pour décrire toutes les faiblesses du film, tant elles sont criantes à tous les points de vue. On peut vraiment déplorer un travail de production aussi faiblard pour un film dans lequel on a mis autant de moyens. Un véritable gâchis.

Commençons par le scénario. Oubliez la notion même de souffle épique dans cette histoire dont l’intérêt reste très limitée. Pourtant, il y a bien une tentative de faire de Thor un film riche et à prendre à plusieurs niveaux. Des batailles, des intrigues, de la romance et même de la comédie, quand notre dieu asgardien doit se faire aux mœurs terrestres. Mais aucun de ces aspects n’apporte une vraie plus-value à l’ensemble. Tout est très attendu, sans imagination, sans épaisseur, sans réelles surprises… Bref sans âme…

Visuellement, il n’y a pas à dire, les effets spéciaux sont techniquement soignés. La cité d’Asgard est bien joli, mais là encore, rien ne vient donné du relief à tout cela. Tout est impersonnel et désespérément dénué de toute fantaisie créatrice. Bref, du travail de techniciens, très doués certes, mais certainement pas d’artistes. Je saluerai tout de même l’excellent travail réalisé sur les costumes, qui sont très fidèles à ceux du comics original, tout ayant réussi à leur donner un aspect relativement moderne. On est très loin de la trahison totale de X-Men de ce point de vue là.

thorLe seul aspect où l’on sent planer l’ombre de Kenneth Branagh est sur les rapports entre les personnages. Il y a quelque chose de shakespearien dans ces psychologies torturés par des rapports familiaux, emprunts de jalousie et de rivalité. Sauf que, même si tout ce beau monde porte des costumes qui pourraient être ceux d’une tragédie grecque, cela reste totalement surfait et encore une fois totalement attendu. Cela ne donne pas du tout de profondeur, cela contribue juste à ralentir une intrigue qui n’avait vraiment pas besoin de ça.

Et que dire du choix de Chris Hemsworth pour incarner le dieu du tonnerre. Non parce que je veux bien admettre que son physique colle parfaitement au personnage et les acteurs dotés d’un tel torse ne courre pas les rues. Mais tout de même, je suis sûr qu’en cherchant bien, on aurait pu en trouver un ou deux du même acabit niveau musculature, mais sachant jouer un minimum la comédie. Heureusement, qu’en face de lui, Tom Hiddelston incarne un Loki, dieu du mensonge, nettement plus convaincant et ambiguë. Natalie Portman et Anthony Hopkins ne démérite pas, mais leur rôle respectif ne pouvait définitivement pas leur permettre de briller.

Au final, Thor est une vraie déception, surtout vu le pédigrée du réalisateur, une adaptation de seconde zone d’un comics pourtant légendaire. Heureusement que le X-Men First Class qui arrive bientôt s’annonce nettement plus prometteur.

Fiche technique :
Production : Paramount Pictures, Marvel Films
Distribution : Paramount Pictures France
Réalisation : Kenneth Branagh
Scénario : Zack Stentz, Don Payne, Ashley Edward Miller
Montage : Paul Rubell
Photo : Haris Zambarloukos
Décors : Lauri Gaffin
Musique : Patrick Doyle
Effets spéciaux : Ryan Meinerding, Charlie Wen, Wesley Sewell
Directeur artistique : Kasra Farahani, Luke Freeborn, Sean Haworth, A. Todd Holland, Joe Ceballos, Pierre Buffin
Durée : 114 mn

Casting :
Chris Hemsworth : Thor
Natalie Portman : Jane Foster
Anthony Hopkins : Odin
Stellan Skarsgard : Dr. Erik Selvig
Rene Russo : Frigga
Tom Hiddleston : Loki

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.