VIVE L’OL ! VIVE L’EUROPE ! VIVE LES FEMMES !

olchampiondeuropeLa victoire hier soir des Lyonnaises en finale de la Ligue des Champions contre Postdam 2-0 constitue une bonne nouvelle à bien des points de vue. Déjà, pour l’ensemble du sport collectif français qui, sans cela, aurait connu une année vierge au niveau européen, après les défaites d’Arras (basket), Tremblay-en-France (handball) et du Stade Français (rugby) lors de leurs finales respectives. Et encore, ces trois clubs avaient accédé à la dernière marche de la « petite » Coupe d’Europe de leur sport. L’Olympique Lyonnais est lui bel et bien champion d’Europe. Un titre amplement mérité après avoir échoué de si peu la saison dernière.
 
C’est également une bonne nouvelle pour le sport collectif féminin, qui souffre dans notre pays d’un manque criant d’exposition médiatique. Pourtant les résultats sont souvent meilleurs que chez les garçons et dans la plupart des autres pays, un tel déséquilibre n’existe pas. A l’heure où le machisme de la société française fait débat, le peu de notoriété acquise hier soir par le football féminin est un tout petit pas, mais un pas dans la bonne direction. Alors certes, la qualité du spectacle d’hier soir n’était pas sûrement pas tout à fait à la hauteur de celui qui nous attend demain lors de la finale Barcelone-Manchester, mais ces jeunes femmes n’ont rien à envier à leurs homologues masculins en termes de technique et d’engagement physique. La seule grosse différence réside au niveau de la vitesse, ce qui fait ressembler un match de football féminin à un match des années 60. Mais avec la professionnalisation accrue, cet écart devrait régresser.

Enfin, cette victoire constitue évidemment une bonne nouvelle pour le football féminin, à quelques mois du début de la Coupe du Monde. Une compétition où les filles n’auront guère de mal à faire mieux que les garçons en Afrique du Sud. Si les Bleues semblent encore justes pour jouer le titre, leurs indéniables progrès leur offrent une vraie carte à jouer pour jouer les trouble-fêtes et venir titiller les favorites habituelles : Allemagne, USA, Chine…
 
Espérons que le football féminin français continue dans les prochaines années à nous offrir d’autres belles victoires comme celle-ci. Et peut-être alors que les soirées bière-pizza-foot prendront alors soudain une touche beaucoup plus glamour.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.