CONTRABAND (Velvet Revolver) : Metal édulcoré

contrabandvelvetrevolverLorsque j’étais adolescent, j’avais un grand poster des Guns N’ Roses dans ma chambre et j’ai écouté des dizaines et des dizaines de fois Appetite For Destruction…en K7 audio… Et oui, autre temps, autres mœurs… Et puis, j’ai grandi (un peu) et j’ai commencé à ne plus aimer du tout. Lorsque j’en écoute aujourd’hui, à part les quelques singles, je continue de trouver ça vraiment pas terrible. J’ai pourtant beaucoup apprécié des albums récents de Metallica ou AC/DC et je me dis que je ne suis pas totalement hermétique à ce genre musical. Mais comme je suis un homme magnanime, j’ai décidé de laisser sa chance au groupe Velvet Revolver et leur album Contraband.

Quel est donc le rapport entre les Guns N’Roses et Velvet Revolver ? Tout simplement, ce dernier groupe a été fondé par Slash, Duff McKagan et Matt Sorum, soit trois anciens membres des Guns N’Roses. En gros, ils ont remplacé Axl Rose, et son ego surdimensionné, par un nouveau chanteur, Scott Weilland pour être précis, et le tour est joué ! Sauf que pour moi, le niveau n’est pas vraiment relevé.

Pourtant Contraband commence plutôt bien. Les trois premiers titres se tiennent et font espérer un album agréable et varié. Mais c’est après que ça se gâte. En effet, le reste ressemble souvent à du Linkin Park, ou pire à du Bon Jovi… Bon ok, on a droit d’aimer les deux, j’avoue plutôt apprécier le second, même si je ne me vante que rarement en société. Disons simplement que l’on pouvait attendre autre chose d’un groupe où figure une légende du rock US comme Slash.

En fait, Contraband est un peu la partition entre deux chaises. D’un côté, il se veut un album de metal, avec les gros riffs de guitare qui vont bien. Mais de l’autre, ça sent quand même le produit quelque peu édulcoré, qui pourra séduire les adolescents rebelles… mais pas trop non plus ! Bref, ce n’est pas super imaginatif, en rien original et donc au final inintéressant et décevant.

Pour ne pas être totalement négatif, on admettra volontiers que l’on sent bien que Contraband n’est pas interprété par des musiciens n’ayant jamais joué leurs morceaux ailleurs que dans leur garage. Il y a une vraie maîtrise technique, peut-être même trop du coup, qui ne s’invente et n’est pas à la porte de n’importe qui. La voix aussi Scott Weilland a aussi la bonne idée d’être un minimum articulée, ce qui n’est pas toujours le cas, que les fans du genre me pardonnent, le cas des chanteurs de metal, qui donne trop souvent l’impression de manger leur micro. Mais toutes ces qualités sont mises en œuvre pour nous livrer des titres convenus et sans grand relief. C’est vraiment dommage, car tout ce petit monde a sûrement bien plus à nous proposer.

Par contre, à mon avis, en concert, Velvet Revolver peut valoir le coup. Le dernier titre de l’album, enregistré en live le prouve. Les qualités de maîtrise y sont toujours présentes, mais cette fois le groupe semple se lâcher pour de bon et le résultat est tout de suite bien meilleur, moins lisse et fait un minimum frissonner de plaisir. Mais bon, cela ne fait que confirmer que le potentiel de ce groupe est sous-exploité dans Contraband.

Velvet Revolver et leur album Contraband ne m’a donc pas vraiment envie de renouer avec les Guns N’Roses et leurs héritiers. Dommage, cela m’aurait considérablement rajeuni. Et dieu sait, si j’en ai chaque jour un peu plus besoin…

Pour finir, faisons le tour des titres que l’on trouve sur cet album.

1.: Sucker Train Blues
Très bon rock, particulièrement énergique.

2.: Do It For The Kids
On entre au cœur du metal US.

3.: Big Machine
Un titre nettement plus calme, mais de qualité.

4.: Illegal I Song
On dirait du Linkin Park… et ce n’est pas un compliment.

5.: Spectacle
Du metal qui ressemble un peu à de la soupe.

6.: Fall To Pieces
Ballade ultra classique et sans grand intérêt.

7.: Headspace
Rock US qui tâche, sans grande originalité.

8.: Superhuman
Un morceau assez lancinant.

9.: Set Me Free
Plus énergique et tout de suite, c’est meilleur.

10.: You Got No Right
Ballade rock propre et bien posée.

11.: Slither
Titre rock qui sonne comme du mauvais Bon Jovi (c’est dire!)

12.: Dirty Little Thing
Titre très rock qui ressemble presque à quelque chose.

13.: Loving The Alien
Ballade pour adolescents. Joli mais sans âme.

14.: Bodies (live/bonus track)
Le groupe se lâche enfin et nous laisse bien des regrets !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.