NB (Natasha Bedingfield) : Musique de pouffes moyenne

NBnatashabedingfieldAuprès de certains de mes amies, j’ai la réputation d’aimer la musique de pouffes… Tout ça parce que j’écoute Beyonce, Kylie Minogue, Briney, Shakira, The Destiny’s Child… Bon ok, il semblerait que, quelque part, au fond, enfouie, une pouffe soit terrée en moi… au moins dans mes goûts musicaux. Mais attention, il y a musique de pouffes et musique de pouffes ! Alors pour changer, des artistes habituelles, dont on connaît les tubes par cœur, j’ai essayé Natasha Bedingfield et son album NB.

Bon qui est Natasha Bedingflied ? Parce que j’avoue que je l’ignorais encore totalement il y a tout juste cinq minutes. Il s’agit donc d’une très sympathique chanteuse anglaise. Bon par sympathique, je veux dire jolie, parce que je n’ai pas eu la chance de passer une soirée en tête à tête avec cette jolie blonde. Elle a 5 albums à son actifs, NB étant son deuxième, sorti en 2007. Elle a aussi placé ses chansons dans plusieurs bande-originales, la dernière en date étant Morning Glory, une comédie très moyenne avec Harrison Ford.

Mais en fait, cela tombe bien car NB est lui-même un album assez moyen. Attention, je n’ai pas dit mauvais, ni même médiocre. Simplement, sa musique ne se détache pas vraiment du lot et l’album compte autant de bons titres que de morceaux nettement plus transparents. En fait, Natasha Bedingfield souffre surtout de ne pas posséder une voix exceptionnelle. Quand on fait du R’n’b, même s’il tire très fort sur la pop, c’est un peu embêtant. Enfin, j’aimerais bien quand même savoir chanter comme elle…

En fait, NB est un album en quatre temps. Trois premiers titres plutôt prometteurs, un bon trou d’air de même longueur, avant un passage plus réussi. Malheureusement, l’album s’achève sur trois titres très moyens. Mais aucun morceau n’enthousiasme vraiment. A contrario, les plus mauvais titres sont juste transparents et pas très intéressants, mais s’écoutent quand même sans douleur au pavillon auditif.

En fait, la musique de Natasha Bedingfield sur NB navigue entre Beyonce et Pink. Mais sans jamais atteindre la chaleur sexy de l’une et l’énergie ravageuse de l’autre. Du coup, le son sonne comme du déjà entendu… mais en moins bien. Enfin, encore une fois, il y a aussi infiniment pire et il ne manque pas grand chose pour que sa musique ne décolle vraiment. Un peu plus de punch, un rien de conviction. Tout est un peu trop propre, trop calibré. Et du coup, dès que c’est un peu moins bon, cela tire vers la soupe.

Il n’est donc pas nécessaire de braquer un disquaire pour se procurer NB de Nathasha Bedingfield. Mais on peut toujours y jeter une oreille si on a l’occasion de tomber dessus. On retiendra surtout Soulmate, une ballade épurée et Backyard, beaucoup plus rythmé. Ce dernier donne d’ailleurs quelques regrets car on se dit que si tout l’album était parcouru d’un peu plus d’énergie, il serait facilement bien meilleur.

NB de Natasha Bedingfield ne manquera pas forcément au pouffes qui ne le possèdent pas, mais je suis sûr que certaines prendront quand même plaisir à son écoute.

Pour finir, faisons le tour des titres de NB.

1.: How Do You Do
Un début prometteur, rythmé et jazzy.

2.: I Wanna Have Your Babies
Un son qui coule tout seul pour un titre très sympathique.

3.: Soulmate
Une ballade simple et épurée.

4.: Who Knows
Un morceau plus transparent, qui manque quelque peu de punch.

5.: Say It Again
Une ballade sexy et sirupeuse.

6.: Pirate Bones
Un titre un rien lancinant.

7.: Backyard
Un morceau plus rythmé et interprété avec plus de conviction. Et c’est tout de suite bien meilleur.

8.: Tricky Angel
Un titre très R’N’B et surtout pas mal du tout.

9.: When You Know You Know I Think They’re Thinking (interlude)
Un court interlude sous forme d’un gospel a cappella.

10.: No More What Ifs
Un morceau plutôt harmonieux et entraînant.

11.: Not Givin’ Up
Un titre plus rock, qui ressemble à du Pink…mais en moins bien.

12.: Still Here
Une ballade assez jolie, mais un peu plate.

13.: Smell The Roses
Un titre saccadé et qui manque de relief et d’intérêt.

On peut ajouter à cela deux titres cachés : un morceau qui ressemble à du Pink sous sédatif et une jolie ballade.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.