UN ENCOURAGEMENT ET CA REPART

cheerleaderLe plus important dans la vie, après le football bien sûr, c’est d’être content de soi. Evidemment, pas bêtement, ni invariablement. Simplement, savoir que l’on ne fait pas les choses pour rien, que d’autres apprécient le résultat et que l’on ne mène pas des combats inutiles. La première personne qui doit en être convaincu, c’est bien sûr soi-même. Mais il y a parfois des moments plus difficiles, où l’on doute, où l’on s’interroge, où l’on a peur d’avoir commis une erreur. Bref des moments où vos convictions sont ébranlées.

C’est alors qu’on a besoin d’un regard approbateur, d’un encouragement, d’un soutien dans la difficulté. Pas besoin forcément d’une preuve d’admiration ou de compliments enthousiastes. En fait, ce n’est même pas vraiment la forme qui compte. C’est souvent simplement, presque imperceptiblement que l’on ressent dans le regard d’autrui qu’il attend que vous continuiez ainsi. Parce qu’il est d’accord avec vous, parce qu’il aime ce que vous faites ou parce qu’il est prêt à s’engager à vos côtés.

En 12h petites heures, j’ai vécu deux moments comme ceux-là. Le premier dans un contexte désagréable, contrairement au second. Le premier fut un soutien, le second un encouragement. Le premier m’a fait du bien, le second m’a fait plaisir. Les deux m’ont donné beaucoup d’énergie pour cette rentrée !

L’été se termine, mais l’aventure continue !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.