CHAIN LETTER (Brooke Valentine) : Pour les popotins qui ont envie de bouger

chainletterbrookevalentineVous en réclamiez, en revoilà ! Voici venu un nouvel avis spécial musique de pouffes ! Un avis pointu qui plus est puisque avant de me procurer cet album, j’avoue que j’ignorais tout de cette arti…enfin de cette chanteuse, à la plastique très chaleureuse, mais qui n’est pas non plus dénuée de talent. Voici donc Brooke Valentine avec son album Chain Letter.

Qui est donc cette charmante jeune femme ? Elle est née en 1984 à Austin, Texas. Elle a fait ses débuts au sein du groupe absolument pas célèbre, Best Kept Secret. Puis, elle se lance dans une carrière solo avec ce premier album, sorti en 2005. Il marchera relativement bien aux Etats-Unis. Suivront deux nouveaux singles en 2006, censés être les premiers extraits d’un second CD. Ces derniers feront un bide et Virgin annulera la sortie de l’album, qui n’existe qu’en version pirate.

Bon alors, succès mérité ou bien disparition salutaire ? A l’écoute de Chain Letter, j’opterai plutôt pour la première option. Pourtant, l’album peut faire peur dans un premier temps, avec un titre hip-hop assez lourdingue, même si on se surprend à taper du pied. Puis, au fur et à mesure des titres on est plutôt agréablement surpris. Non pas qu’ils soient d’une qualité exceptionnelle, mais au moins, il y a une certaine variété. On passe d’un univers hip-hop, au pur r’n’b, en passant pas un son plus rock ou plus électro. Ca rappelle parfois Jennifer Lopez, parfois Pink. Si on est méchant on dira que c’est du sous-Jennifer Lopez ou du sous-Pink, mais je suis un gentil garçon.

En effet, il faut être honnête le caractère entraînant des titres de Chain Letter a plutôt très bien fonctionné sur moi. Certes, je suis un grand spécialiste de la musique de pouffes (enfin paraît-il, moi je déments formellement…), mais tout de même, l’envie de taper du pied fut toujours réel. A défaut d’être génial, il y a chez Brooke Valetine le minium d’énergie et de conviction pour que sa musique se laisser écouter, tel un divertissement musical qui ne fait pas mal à la tête, mais qui peut accompagner ceux qui ont envie de bouger leur popotin.

Il est difficile de ressortir un titre plutôt qu’un autre sur ce Chain Letter. En effet, il n’y a rien de vraiment original ou personnel. Il y a des titres mieux maîtrisés que d’autres, mais on connaît toujours plusieurs artistes qui font mieux dans le même genre. On citera tout de même Blah-Blah-Blah, titre r’n’b, Cover Girl, plus sensuel et Millions Bucks plus rock. En fait, le titre le plus symptomatique reste sans doute Playa qui sans être génial arrive vraiment à nous donner envie de danser. Et ça c’est déjà pas mal !

Il est parfois difficile d’expliquer un succès ou un échec. La disparition de Brooke Valentine du paysage musical n’a pas foncièrement bouleversé ce dernier. Mais il y a bien des chanteuse estampillée « musique de pouffes » qui arrivent à durer en ayant un répertoire bien plus limité.

Pour finir, un petit tour des morceaux que l’on trouve sur Chain Letter.

1.: Girlfight – Big Boi
Un titre hip-hop, plutôt martelé, mais très entraînant.

2.: Taste of Dis, Taste Of Dis (explicit version)
Un morceau bien maîtrisé, mais qui manque un tantinet de peps et de fantaisie.

3.: Long as You Come Home
Un morceau plus sexy et sympa.

4.: Blah-Blah-Blah – McGirt, Dirt
Plus mélodique, ce titre r’n’b fonctionne plutôt bien.

5.: Cover Girl
Plus lent et sensuel, ce morceau classique est plutôt bon.

6.: Playa – Dupri, Jermaine
Un titre très dansant, pas forcément génial, mais qui donne envie de taper du pied.

7.: Ghetto Supastarz, Ghetto Superstarz (explicit version)
Un morceau très hip-hop, mais avec une vraie mâitrise et beaucoup d’énergie.

8.: Tell Me Why? (You Don’t Love Me), Tell Me Why You Don’t Love Me (explicit version)
Un titre qui tourne un peu en rond et lancinant.

9.: Million Bucks – Queenz Deliz
Sonne presque comme du Pink, mais avec une voix plus chaude.

10.: I Want You Dead
Une ballade sensuelle, mais qui ne transmet guère d’émotion.

11.: Dying of a Broken Heart
Entraînant et sexy pour un résultat pas mal du tout.

12.: Pass Us By
Un titre r’n’b interprété avec convicton et énergie.

13.: Laugh Til I Cry, Laugh Til I Cry (explicit version)
Une ballade mélancolique, propre, mais très classique.

14.: American Girl
Un refrain entraînant pour un titre dans la lignée du reste de l’album.

15.: Whatcha Lookin At
Un morceau pas très intéressant pour finir.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.