DD LE MAUDIT

didierdrogbaJ’aime beaucoup Didier Drogba. Je sais, cela peut paraître étonnant de la part d’un supporter du PSG comme moi. Mais que voulez vous, je lui pardonne son attachement indéfectible à l’OM. Déjà parce qu’il est sympa et surtout parce qu’il a été et reste un immense joueur, spectaculaire et efficace. Peut-être le plus grand joueur africain de tous les temps. Alors quelle tristesse de le voir encore une fois échouer dans sa conquête d’un titre continental.

La défaite contre la Zambie est cruelle à bien des égards. Déjà parce que c’est le deuxième échec des Ivoiriens aux tirs aux buts dans une finale qu’ils auraient du mille fois remporter. En 2006, l’arbitrage avait tout fait pour que l’Egypte triomphe chez elle. Cette fois, l’injustice n’est que sportive, mais tout aussi douloureuse. Surtout que Drogba, en ratant un penalty à vingt minutes de la fin, a failli à titre personnel. Certes, il rejoint Michel Platini ou Roberto Baggio dans la légende des grands champions ayant échoué dans cet exercice au pire des moments. Mais je doute que cela le console.

Surtout que Didier Drogba n’est plus tout à fait un fringant jeune homme. A bientôt 34 ans, il n’aura plus beaucoup d’opportunité pour décrocher ce titre qui lui manque cruellement. Mais dans son malheur, demeure une lueur d’espoir puisqu’il la prochaine édition de la Coupe d’Afrique des Nations a lieu… dès l’année prochaine, afin que cette compétition soit en décalage par rapport à la Coupe du Monde ou à l’Euro. Et ses performances sur le terrain ont prouvé qu’il pouvait encore largement contribuer à ce triomphe de la Côte d’Ivoire attendu depuis près d’une décennie.

Enfin, un mot de félicitation à la Zambie de Hervé Renard dont la victoire surprise fait souffler un petit courant d’air frais sur le monde du ballon rond.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.