LES PIRATES ! BONS A RIEN, MAUVAIS EN TOUT : Wallace et Gromit sont sur un bateau…

lespiratesafficheLa guerre entre Pixar-Disney et Dreamworks voit une troisième belligérant se mêler à cette lutte sans merci : Sony Pictures Animation. Après le très bon Tempête de Boulettes Géantes et le succès phénoménal des Schtroumpfs, voici Les Pirates ! Bon à Rien, Mauvais en Tout. Un divertissement familial, au vrai sens du terme, c’est à dire qui pourra séduire petits et grands, de 7 à 77 ans, voire même plus si affinités.

Le Capitaine Pirate est adoré de son équipage. Cependant, il n’est pas vraiment le plus redouté à naviguer sur les océans. Il décide pourtant de se présenter une nouvelle fois au concours du pirate de l’année, malgré de très nombreux échecs précédents, mais découvre vite que la concurrence est très très rude. Mais il ne se décourage pas et décide de redoubler d’effort. Jusqu’à croiser le chemin d’un scientifique nommé Charles Darwin.

Bon, soyons tout de suite clair, Sony Pictures Animation est loin d’avoir gagné la guerre. Les Pirates ! Bons à Rien, Mauvais en Tout reste très loin d’un Toy Story, d’un Là-Haut, d’un Kung-Fu Panda, d’un Wall-E et autres Indestructibles. On se contentera d’un divertissement sympathique qui fonctionne très bien et qui fait passer un très bon moment. C’est quand même déjà pas mal. Et comme je l’ai dit en introduction, il pourra séduire un public très large.

Les Pirates ! Bons à Rien, Mauvais en Tout est à la fois jamais vulgaire, sans être pour autant totalement enfantin ou gnangnan. Les gags sont très souvent visuels, ça reste très premier degré et il n’y a pas non plus d’humour caché que seuls les adultes comprennent. Seulement, c’est assez drôle et rythmé, du coup, quelque soit son âge, on se retrouve à rire très souvent. Je n’irai pas jusqu’à dire qu’on est plié en quatre du début à la fin, mais les moments un peu plus faibles sont vite remplacés par de vrais éclats de rire.

Avouons tout de même que l’intrigue principale de Les Pirates ! Bons à Rien, Mauvais en Tout ne casse pas non plus des briques. Cependant, elle est assez consistante pour que l’humour repose sur une vraie histoire, même si elle constitue plus un prétexte qu’autre chose. Il y a bien des rebondissements, mais cet aspect ne pourra enthousiasmer que les plus jeunes. Par contre, la grande force de ce film, ce sont les personnages. Tous les personnages. Loufoques, imaginatifs, ils constituent véritablement l’âme de cet aimable divertissement. On appréciera notamment le détournement de personnages historiques comme la Reine Victoria ou Charles Darwin… même si mon cœur de biologiste a été un peu chagriné à voir le plus grand scientifique de l’histoire (allez avec Copernic, Newton et Einstein) transformé ainsi en méchant de seconde zone. Mais bon, je m’en suis remis.

lespiratesVisuellement, Les Pirates ! Bon à Rien, Mauvais en Tout dégage une certaine personnalité, à défaut d’être splendide. Réalisé avec la même technique que Wallace et Gromit, il diffère ainsi de l’aspect un peu formaté de l’image de synthèse pure. Le film joue beaucoup sur un aspect cartoon, même s’il ne va pas jusqu’à aplatir les personnages quand ils percutent un mur. Les graphismes contribuent largement à la réussite de ce film et à lui donner ce charme transgénérationnel.

Le casting voix est d’un assez haut niveau. Le personnage principal est doublé par Hugh Grant. On retrouve aussi Brendan Gleeson, dont le nom ne vous dit peut-être rien, mais qui est un des seconds rôles récurrents du cinéma britannique (Alastor Maugrey dans Harry Potter notamment). Et puis, comme d’habitude, on retrouve Salma Hayek, dont le personnage fait une assez courte apparition, mais on se dit que la belle mexicaine doit vraiment adorer le travail de doublage.

Les Pirates ! Bons à Rien, Mauvais en Tout ne révolutionne pas le monde de l’animation. Mais prouve la montée en puissance d’un nouveau studio capable de proposer des divertissements très agréables.

Fiche technique :
Production : Aardman Animations, Sony Pictures Animation
Distribution : Sony Pictures Releasing France
Réalisation : Peter Lord, Jeff Newitt
Scénario : Gideon Defoe, d’après ses propres livres
Photo : Frank Passingham
Décors : Norman Garwood
Musique : Theodore Shapiro
Directeur artistique : Matt Perry
Durée : 88 mn

Casting :
Hugh Grant : le Capitaine Pirate
Brendan Gleeson : le pirate à la goutte
Jeremy Piven : Black Bellamy
Salma Hayek : Liz Lafaucheuse
Imelda Staunton : La Reine Victoria

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.