THE AMAZING SPIDER-MAN : Inutile et pathétique

theamazingspidermanafficheOn pouvait craindre le pire. En effet, un réalisateur moins prestigieux, un casting qui n’avait rien d’enthousiasmant, un compositeur professionnel, mais sûrement pas génial… Bref il était difficile d’imaginer que ce reboot de la franchise Spider-Man puisse vraiment rivaliser avec le génial original signé Sam Raimi. Et on avait totalement raison… Et encore, on ignorait toutes les trahisons au comics original.

Peter Parker est un lycéen brillant mais malmené par ses camarades. Orphelin, élevé par son oncle et sa tante, il rêve secrètement à la belle Gwen Stacy. Piqué par une araignée manipulée génétiquement, il hérite de super pouvoirs dont il ne sait pas vraiment quoi faire. Mais un drame va le pousser à se muer en justicier… et à chercher à percer les mystères qui planent autour de la mort de ses parents.

Le problème de The Amazing Spider-Man est bien qu’il ne souffre pas une seule seconde la comparaison avec son prédécesseur, bien trop récent pour ne plus être dans toutes les mémoires. Celui lui décerne le prix du film le plus inutile qui soit. Tout est moins bien et dans les grandes largeurs. Sans cela, il aurait peut-être pu passer pour un sympathique divertissement. Mais de toute façon, trop d’éléments sont objectivement pathétiques.

L’énorme faiblesse de The Amazing Spider-Man réside dans un scénario qui souffre de multiples faiblesses et de certains passages complètement idiots. Ca aurait pu faire rire au second degré, si Sam Raimi n’avait pas déjà prouvé l’immense potentiel de l’histoire et du personnage. De plus, il multiplie les infidélités à l’histoire originale imaginée par Lee et Ditko, non pour innover ou réinventer le mythe, mais simplement pour se démarquer du film de 2002 et justifier son existence. Sauf que toutes ces trahisons sont bancales, quant elles ne sont pas ridicules. Les fans pourraient se réjouir de voir à l’écran le personnage de Gwen Stacy, si important dans le comics, mais on sait bien que jamais les scénaristes n’oseront respecter son destin.

La réalisation de Marc Webb présente quelques éclairs, mais n’a rien de la maîtrise affichée par Sam Raimi. L’auteur du merveilleux 500 Jours Ensemble n’est pas franchement dans son élément. Il nous propose quelques bonnes idées, comme ces grues qui s’alignent pour ouvrir un chemin à l’homme-araignée. Mais les scènes au-dessus de New York sont tellement moins enthousiasmantes que celles de 2002… On en revient encore à la comparaison qui demeure définitivement inévitable.

theamazingspidermanLe seul domaine où le match est proche du nul est la bande-originale. Les inconditionnels de Danny Elfman hurleront peut-être, mais j’ai vraiment apprécié le travail de James Horner, qui avait signé les musiques d’Avatar. Le résultat est peut-être moins symphonique, mais colle en fait assez bien avec l’ambiance de ce The Amazing Spider-Man, sans pour autant être tiré vers le bas. Des musiques plus modernes, moins présentes à l’écran, mais qui constituent le seul point fort de ce film raté.

Le casting de The Amazing Spider-Man est quant à lui d’une médiocrité désolante. Andrew Garfield possède la personnalité d’une courge, pas aidé, il est vrai, par des dialogues parfois consternants. Emma Stone n’est pas dénuée de charme, mais là encore, elle ne peut rivaliser avec le talent de Kirsten Dunst. Enfin, Rhys Ifans n’arrive pas à donner la moindre épaisseur à un Docteur Connors que le scénario ridiculise dans les grandes largeurs.

The Amazing Spider-Man est donc un pur navet, une insulte à tous les fans des comics et prend les spectateurs qui ont apprécié le chef d’œuvre de Sam Raimi pour des crétins ou des vaches à lait.

Fiche technique :
Production : Marvel Entertainment, Laura Ziskin Productions, Columbia Pictures
Distribution : Sony Pictures Releasing France
Réalisation : Marc Webb
Scénario : James Vanderbilt, Alvin Sargent, Steve Kloves, d’après l’histoire de James Vanderbilt et la BD de Stan Lee & Steve Ditko
Montage : Alan Edward Bell, Pietro Scalia
Photo : John Schwartzman
Décors : J. Michael Riva
Musique : James Horner
Effets spéciaux : Sony Pictures Imageworks
Durée : 137 mn

Casting :
Andrew Garfield : Peter Parker, Spider-Man
Emma Stone : Gwen Stacy
Rhys Ifans : Dr Connors
Denis Leary : Capitaine Stacy
Campbell Scott : Richard Parker
Irrfan Khan : Ratha
Martin Sheen : Oncle Ben
Sally Field : Tante May

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.