L’ETRANGE POUVOIR DE NORMAN : Gothique animé

letrangepouvoirdenormanafficheDepuis l’Etrange Noël de Monsieur Jack, animation et ambiance gothique se marient souvent avec bonheur. En parallèle des productions Burton, une autre équipe est née qui nous a notamment offert le plutôt sympathique Coraline. Elle revient pour nous proposer l’Etrange Pouvoir de Norman, une nouvelle production très réussie qui séduira les plus jeunes (mais pas trop) et les adultes, pas forcément pour les mêmes raisons.

Norman est la bête noire de toute sa ville et fait le désespoir de ses parents. En effet, il prétend parler aux fantômes qui traînent un peu partout… Sauf qu’il parle réellement aux fantômes… Il faut dire que le lieu est marquée par la légende d’une sorcière, brûlée 300 ans plus tôt. Un jour, il tombe sur son oncle, qui vit reclus et qui lui avoue posséder le même don que lui. Il lui confie alors une délicate mission que le jeune garçon doit accomplir sous peine de voir une terrible malédiction s’abattre sur la ville.

L’Etrange Pouvoir de Norman reste sans doute plus enfantin que les films d’animation réalisés par Tim Burton, mais il s’adresse tout de même à un public qui a passé l’âge d’être trop facilement impressionnable. Certes, tout cela est pour rire et ne va pas très loin, mais l’univers reste tout de même longtemps sombre et inquiétant. L’humour et l’aspect cartoon viennent bien sûr édulcorer tout ça, mais ceux qui ne supportent pas le gnagnan et qui n’ont pas spécialement envie de retrouver leur âme d’enfant pourront tout de même apprécier ce film.

L’Etrange Pouvoir de Norman s’inspire évidemment de beaucoup d’éléments classiques des films de zombies et de fantômes, mais ce n’est pas du tout un film à références. Ceux qui n’ont aucun culture dans ce domaine ne verront pas la moitié des clins d’oeil leur échapper. L’humour est beaucoup plus direct et se situe à différent degré. Cela finit d’unir les générations qui sauront trouver un intérêt dans les différents aspects de ce film très bien foutu.

L’intrigue de l’Etrange Pouvoir de Norman reste elle tout de même d’une simplicité relativement enfantine. C’est sans doute là la plus grande limite de ce film, celle qui nous empêche d’être totalement enthousiaste. On ne s’ennuie pas, les péripéties s’enchaînent, mais le rythme aurait pu être un tout petit plus soutenu et surtout moins linéaire. Les scénaristes n’ont pas vraiment pris de risque et nous proposent un fil conducteur à la succession des gags, plutôt qu’une intrigue qui nous passionnerait vraiment.

letrangepouvoirdenormanHeureusement, les personnages sont assez attachants pour que l’on entre tout de même assez facilement dans l’histoire. Norman ne réserve pas vraiment de surprise et représente une énième version de l’enfant étrange, souffre-douleur de ses petits camarades. Ce sont avant tout les seconds rôles qui donnent tout son piment à l’Etrange Pouvoir de Norman, notamment son copain Neil, qui reste le principal élément comique du film.

Niveau qualité de l’animation, le film est très réussi, avec une vraie identité visuelle. Le choix de l’animation en volume (c’est à dire que ce sont des objets qui sont déplacés, pas de dessins) arrive à nous épargner totalement le côté quelque peu formaté de l’animation par ordinateur. Cela donne au contraire un charmant effet rétro, même si le film est vraiment techniquement pointu et parfaitement réalisé.

Le casting voix ne propose que de parfaits inconnus pour les premiers rôles. Par contre, certains personnages secondaires sont doublés par des acteurs chevronnés comme Casey Affleck et John Goodman.

L’Etrange Pouvoir de Norman est donc un très bon film d’animation pour les amateurs de second degré et d’ambiances gothiques.

Fiche technique :
Réalisation : Sam Fell et Chris Butler
Scénario : Chris Butler, d’après une histoire d’Arianne Sutner et Stephen Stone
Montage : Christopher Murrie
Musique : Jon Brion
Production : Matthew Fried, Travis Knight et Arianne Sutner
Durée : 95 minutes

Casting :
Kodi Smit-McPhee : Norman Babcock
Tucker Albrizzi : Neil Downe
Anna Kendrick : Courtney Babcock
Casey Affleck : Mitch Downe
Christopher Mintz-Plasse : Alvin
Leslie Mann : Sandra Babcock
Jeff Garlin : Perry Babcock
Elaine Stritch : Grand-mère
Bernard Hill : Le Juge
Jodelle Ferland : Aggie
John Goodman : M. Prenderghast

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.