C’EST ENCORE LOIN LA REDEMPTION ?

finlandefranceCommencer une campagne d’éliminatoires par une victoire à l’extérieur constitue évidemment un très bon départ. Et puis, seule la victoire est belle tout ça, tout ça… Cependant, on a bien du mal à s’enthousiasmer pour ces Bleus. Que la fracture est profonde avec le public ! On ne les regarde plus avec les yeux de l’amour, mais avec ceux de la suspicion. Certes, le jeu pouvait difficilement être enthousiasmant face à une équipe aussi regroupée derrière. Mais, on est vite tenté de blâmer l’Equipe de France pour ce piètre spectacle.

Tout ne fut pas parfait hier soir, les approximations furent nombreuses. On a même été franchement inquiet dans un dernier quart d’heure où les Finlandais auraient pu égaliser avec un peu plus de talent technique. Alors malgré la victoire, on a envie de maugréer et d’afficher son mécontentement, animé d’une certaine mauvaise foi. On a envie de répéter une nouvelle fois que Franck Ribery et Jérémy Menez sont deux fumistes, qui ne font pas honneur au maillot bleu. Mais on peut aussi reconnaître que la configuration du match ne leur a pas non plus permis de jouer sur leurs points forts : la vitesse et la provocation.

Tout débat apaisé autour de cette Equipe de France. Il faudra encore bien du temps avant que le passé ne soit oublié et ne vienne plus interférer avec les jugements du présent. Du temps, mais surtout des victoires. Car si on ne pardonne rien aux perdants, les vainqueurs sont toujours absous. Absous de tout !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.