HOLD THIS GHOST (Musée Mécanique) : Mécanique agréable

holdthisghostmuseemecaniqueDécidemment, mes découvertes musicales ne me pousse pas vers des groupes énervés et bruyants ces derniers temps. Après les très calmes Midlake, voici les très paisibles Musée Mécanique. J’aurais d’ailleurs pu faire un copier-coller entre mes deux avis, car les points communs sont nombreux. Notamment une certaine monotonie, mais qui ne retire rien au fait que cet album, intitulé Hold This Ghost, reste très agréable à écouter.

Musée Mécanique est un groupe américain, comme son nom ne l’indique pas. Ils sont originaires de Portland si on veut être vraiment précis. Hold This Ghost constitue leur premier album, sorti en 2008 aux Etats-Unis, un peu plus tard en Europe. Un second album est prévu pour 2013 et devrait s’intituler From Shores of Sleep. Le groupe a été crée à l’initiative de son chanteur et auteur des textes, Micah Rabwin.

Si je dois vraiment faire une distinction entre The Courage of Others de Midlake et ce Hold this Ghost de Musée Mécanique, je parlerais de la voix du chanteur. Et la comparaison est clairement à l’avantage des artistes qui nous intéressent aujourd’hui. Si les deux formations nous offrent essentiellement des ballades, Micah Rabwin fait la différence par la personnalité que son chant apporte. Elle n’est pas qu’un support au texte, mais constitue réellement un instrument supplémentaire avec lequel il sait parfaitement jouer. Rien d’inoubliable, mais ce petit supplémentent de chaleur et de profondeur qui fait la différence, surtout dans ce style musical.

Ensuite, on peut mener l’éternel débat, vaut-il mieux un album varié dans la médiocrité ou monotone dans la qualité ? Evidemment, on a envie de choisir la seconde option et ainsi défendre ce Hold This Ghost. Certes, il existe une troisième possibilité, varié dans la qualité, mais ce n’est pas le sujet ici. Il est vrai que tous les morceaux pris individuellement de cet album, à part peut-être The Things That I Know, s’écoutent avec grand plaisir. Mais à la suite, à la septième ou la huitième plage, on commence à trouver que Musée Mécanique a quelque peu fait le tour de son sujet. Heureusement, les trois derniers morceaux sont parmi les meilleurs et on reste quand même globalement sur une note plutôt positive.

On peut tout de même avoir quelques regrets puisque le titre le plus énergique de Hold This Ghost, Sleeping in Our Clothes, est vraiment sympathique et réussi. On se dit donc qu’ils auraient pu nous en proposer quelques uns sur le même tons. Surtout qu’avec seulement dix morceaux, il y avait encore de la place sur cet album. Cela peut cependant se révéler prometteur pour le reste de leur carrière. En attendant, on retiendra aussi Somehow Bound et Nothing Glourious qui constituent pour moi les deux meilleures ballades de cet album.

Hold This Ghost de Musée Mécanique peut donc être conseillé à tous les amateurs de musique douce. Certes, on a déjà fait bien mieux dans le genre, mais encore une fois, la voix de Micah Rabwin est suffisamment intéressante pour valoir une écoute qui ne cantonne pas cet album au rôle de musique de fond ou d’ambiance.

Pour finir, regardons de plus près les morceaux qui composent ce album

1.: Like Home
Une voix murmurée sur une musique très douce.

2.: Two Friends Like Us
Une voix plus en avant. Une ballade douce qui coule agréablement.

3.: The Propellers
Un ton plus sombre, accompagné d’une instrumentation plus appuyée.

4.: The Things That I Know
Un titre assez transparent.

5.: Fits and Starts
Plus dynamique, mais tourne un peu en rond.

6.: Somehow Bound
Une belle ballade qui dégage une vraie émotion.

7.: Under Glass
Un joli morceau, pas bon toujours pas de renouvellement à l’horizon.

8.: Sleeping in Our Clothes
Plus de dynamisme et c’est tout de suite pas mal.

9.: Nothing Glorious
Une ballade douce, où la voix nous murmure à nouveau à l’oreille.

10.: Our Changing Skins
Très doux, très épuré, un rien évaporé pour un assez beau au revoir.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.