Y’A T’IL UN PILOTE DANS L’AVION ? : 25 ans après, on en rit encore

yatilunpilotedanslavionafficheRevoir un film dont on se rappelait fort bien et réaliser soudain que cela fait environ 25 ans qu’on ne l’avait pas vu… Voici le constat extrêmement douloureux que j’ai fait en regardant Y’a-t-il un Pilote dans l’Avion ?… Putain 25 ans… C’est que je ne me fais pas tout jeune… Le film non plus d’ailleurs me direz-vous, mais il mérite toujours autant son statut de film comique culte à connaître par cœur.

Ted essaye désespérément de parler à Elaine, sa fiancée qui vient de le quitter. Pour se faire, il monte dans l’avion où elle est hôtesse de l’air, surmontant sa phobie issue d’un passé douloureux de pilote dans l’armée de l’air. Mais il devra reprendre les commandes lorsque l’ensemble de l’équipage est victime d’une intoxication alimentaire.

Y’a-t-il un Pilote dans l’Avion ? recouvre deux aspects bien distincts qui ont vieilli de manière différente. Il faut tout d’abord savoir que ce film est né à une époque, au début des années 80, où les films de catastrophe aérienne étaient particulièrement à la mode, ce qui a légué au 7èmeart un certain nombre de nanars qui passent de moins en moins à la télé. Il parodie donc un genre quelque peu oublié et propose quelques références datées qu’une partie du public n’est plus capable de saisir.

Heureusement, Y’a-t-il un Pilote dans l’Avion ? est avant tout une somme de gags intemporels car totalement au premier degré. Ils peuvent être visuels ou prendre la forme de jeux de mots, mais fonctionnent encore et encore. Ils font mouche quasiment à chaque fois, nous arrachant de vrais éclats de rire. Ce n’est peut-être pas toujours hyper subtil, mais c’est d’une efficacité redoutable, avec cette capacité à nous faire rire bien des heures après la fin du film, rien qu’en y repensant.

Mais ce qui fait vraiment la différence et fait de Y’a-t-il un Pilote dans l’Avion ? un film aussi culte, c’est la densité des gags. En effet, ils sont encore plus nombreux que drôles. Il ne s’agit pas d’un de ces films comiques où chaque chute (que l’on a déjà vu dans la bande-annonce) est amené par un bon quart d’heure de rien. Non, ici tout s’enchaîne avec frénésie, parfois même en arrière-plan. C’est un film que l’on peut revoir plusieurs fois d’affilée pour enfin voir tout ce qui nous avait précédemment échappé, de petits détails parfois hilarant. Cette densité a rarement été égalée dans l’histoire du cinéma comique.

On a tous nos moments préférés dans ce genre de film. Personnellement, c’est le passage qui parodie Saturday Night Fever qui continue de me faire rire en y repensant. Il y a bien sûr aussi les répliques devenues presque proverbiales comme « tu aimes les films de gladiateurs ? » ou bien « tu as déjà vu un monsieur tout nu ? ». Si vous avez déjà entendu certains de vos amis les placer dans la conversation et rire, sans que vous ne compreniez ce qu’il y a de si drôle, c’est qu’il faut de toute urgence voir Y’a-t-il un Pilote dans l’Avion ?

yatilunpilotedanslavionY’a-t-il un Pilote dans l’Avion ? est l’occasion de revoir l’inimitable Leslie Nielsen qui aura accompagné tous les succès de Abrahams, Zucker et Zucker. Son visage ahuri lui donne un potentiel comique qui restera à jamais légendaire. Le reste du casting est plus anonyme et ne brille pas forcément par un talent dramatique inoubliable. Cependant, cela colle très bien avec le genre avec une parodie de nanars. Robert Hays et Julie Hagerty auront au moins eu le privilège d’être les têtes d’affiche d’un des films le plus culte de l’histoire du 7ème art.

25 ans d’attente, ce fut long. Je peux parier que je n’attendrai pas autant de temps avant de revoir encore une fois Y’a-t-il un Pilote dans l’Avion ?

Fiche technique :
Titre original : Airplane! (sous-titré Flying high)
Réalisation et scénario : Jim Abrahams, David Zucker, Jerry Zucker
Directeur de la photographie : Joseph F. Biroc
Montage : Patrick Kennedy
Musique : Elmer Bernstein
Durée : 85 Minutes

Casting :
Robert Hays : Ted Striker
Julie Hagerty : Elaine Dickinson
Lloyd Bridges : Steven McCrosky
Leslie Nielsen : Dr Rumack
Robert Stack : Capitaine Rex Kramer
Peter Graves : Capitaine Clarence Oveur
Kareem Abdul-Jabbar : Roger Murdock
Lorna Patterson : Randy
Ethel Merman : Lieutenant Hurwitz
Joyce Bulifent : Mme Davis
Stephen Stucker : Johnny Hinshaw
Kenneth Tobey : Neubauer

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.