AND THE WE SAW LAND (Tunng) : Expérimentation réussie

andthenwesawlandtunngNouvelle découverte et nouvelle bonne surprise avec le groupe Tunng. Par contre, ne me demandez pas d’où vient leur nom étrange et plein de consonnes, je n’en ai pas la moindre idée et même le Dieu Wikipedia semble l’ignorer. En tout cas, ils font de la sacrée bonne musique comme le démontre ce très bel album sorti en 2010, And Then We Saw Land.

Tunng est un groupe anglais de folk expérimental. D’habitude, je me moque allègrement de ce genre d’étiquette qui ne semble pas dire grand chose, mais cette fois-ci, vous le verrez, cela colle plutôt bien à leur musique. Ils sont nés en 2005 sous l’impulsion de Sam Genders et Mike Lindsay. Le premier a quitté le groupe en 2007. Il reste tout de même cinq membres, dont Becky Jacobs au chant. And Then We Saw Land constitue leur quatrième album et le dernier en date.

La musique de Tunng se caractérise par l’utilisation d’instruments passablement originaux, comme des coquillages. Il est vrai que And Then We Saw Land est parcouru de sonorités étranges, mais toujours utilisées avec beaucoup de talent. Ceci explique le qualificatif d’expérimental, car, effectivement, on sent chez eux une réelle volonté de s’aventurer dans des chemins encore inexplorés et de créer de la musique à partir d’éléments inattendus, au moins dans leur association.

Cependant, à côté de ça, Tunng nous livre une vraie musique folk. Les mélodies sont parfaitement maîtrisées. L’expérimentation n’est vraiment pas à ce niveau et il ne faut pas redouter d’entendre des morceaux sombrer dans le n’importe quoi dans And Then We Saw Land. Cela reste vraiment solide à ce niveau là et offre un très beau support pour leurs sonorités plus originales. Les morceaux se situent quand même largement dans le ton de la ballade et de la douceur, mais le tout donne un résultat toujours surprenant et jamais une seule seconde monotone.

Le jeu constant entre une voix masculine et une voix féminine fait également l’identité de Tunng. Dans And The We Saw Land, l’une et l’autre est mise en avant alternativement. D’autres titres les font dialoguer, d’autres au contraire cherchent les fusionner. Ce travail se situe dans la même logique que celui sur les instruments et est couronné de la même réussite. Le groupe nous propose donc définitivement une vraie recherche musicale, mais au service d’une musique totalement maîtrisée.

Ce qui manque peut-être à And Then We Saw Land est sans doute un vrai tube qui fasse réellement la différence. L’album est très homogène en qualité, sans pour autant proposer un titre que l’on aurait envie d’écouter encore et encore sans se lasser. Personnellement, J’ai un faible pour Don’t Look Down or Back qui propose à la fois des passages très doux et un refrain beaucoup plus énergique. Il permet de faire le tour de tout le talent de Tunng. J’aime beaucoup aussi October, un joli moment de romantisme.

And Then We Saw Land est donc un excellent album proposant une musique à l’identité forte et originale, sans pour autant dérouter totalement les amateurs de pur folk.

Pour finir, faisons le tour des titres que l’on trouve sur cet album.

1.: Hustle
Les instruments se rajoutent au fur et à mesure pour former un titre assez entraînant que l’on a envie d’écouter autour d’un feu de camps.

2.: It Breaks
La voix féminine plus claire est mise en avant pour un joli duo.

3.: Don’t Look Down Or Back
Une ballade douce où les deux voix se répondent, avec un refrain beaucoup plus dynamique. Top !

4.: The Roadside
Une longue introduction avec un titre doux et épuré.

5.: October
Les deux voix ne font plus qu’une pour titre aux accents romantiques.

6.: Sashimi
Plus rythmé, aux sonorités électro.

7.: With Whiskey
La voix masculine domine dans ce beau titre presque murmuré.

8.: By Dusk They Were In The City
Un instrumental.

9.: These Winds
Un titre assez court où la voix féminine est seule présente.

10.: Santiago
Une mélodie enjouée, mais avec des voix qui le sont moins.

11.: Weekend Away
Un titre qui sonné un peu comme un générique de fin, suivi d’un joli titre caché.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.