LIFE IS SWEET ! NICE TO MEET YOU ! (Lightspeed Champion) : Confirmation

lifeissweetnicetomeetyoulightspeedchampionJ’avais intitulé ma critique du premier album du groupe Lightspeed Champion, Falling Off The Lavender Bridge, « une vraie bonne surprise ». Je ne peux donc plus utiliser le même titre puisque la qualité de leur second album, Life Is Sweet ! Nice To Meet You !, ne constitue pas une surprise, mais une confirmation. C’est donc ce dernier qualificatif que j’emploie pour parler de ce disque ‘qui est en fait deux disques).

Lightspeed Champion est un groupe britannique aux influences diverses. Il fait partie de la même génération qu’Artic Monkeys, mais n’a pas connu le même succès, malgré des critiques excellentes. Le pilier de la formation est Dev Hynes, qui est accompagné d’une multitude de musiciens en studio et sur scène. D’ailleurs, le Wikipedia anglais considère que Lightspeed Champion est un pseudonyme de cet artiste, plutôt qu’un groupe. Life Is Sweet ! Nice To Meet You ! est sorti en 2010.

Parler de révélation pour parler de Life Is Sweet ! Nice To Meet You ! est d’autant plus justifié que l’on sent une plus grande maturité par rapport à Falling Off The Lavender Bridge. Cela constitue d’ailleurs à la fois la force et la faiblesse de cet album. La faiblesse car ce second album est sans doute moins créatif que le premier. La musique saute moins aux oreilles, cela attire moins l’attention et au final rend un peu moins enthousiaste.

Mais aussi une force car une écoute sereine est un plaisir différent, mais non moins fort. Life is Sweet ! Nice To Meet You ! nous propose une musique posée, sûre d’elle même et totalement maîtrisée. Aucune esbroufe ici, mais une volonté de Lightspeed Champion de nous livrer le meilleur de son art, sans donner l’impression de vouloir faire ses preuves à chacun des titres proposés. Du coup, le résultat est peut-être moins mémorable, mais encore extrêmement plaisant.

De plus, avec Life Is Sweet ! Nice To Meet You !, Lightspeed Champion nous livre une nouvelle fois une musique aux sonorités variées, explorant tout l’espace du rock, de la pop ou encore de la country. Chaque morceau pourrait être né à des époques différentes et aucun ne ressemble à celui qui le précède ou celui qui suit. Les instruments utilisés sont eux aussi variés : guitare et batterie sont souvent utilisés conjointement au violon ou au piano. Et comme le tout est toujours interprété avec énergie, conviction et maîtrise, on ne boude vraiment pas notre plaisir.

Life Is Sweet ! Nice To Meet You ! nous en donne en plus pour notre argent. Je passerai rapidement sur le deuxième disque comportant 5 titres live, mais qui ressemblent trop à leur version studio pour vraiment avoir un réel intérêt en soi. Le CD principal comporte 15 titres, ce qui est rare de nos jours. Certes, cela comporte trois titres instrumentaux sous forme d’interlude, mais le reste reste toujours d’une qualité égale. Je mettrai en avant en particulier I Don’t Want to Wake Up Alone qui est vraiment caractéristique de ce que Lightspeed Champion nous propose de meilleur. Mais j’aurais tout aussi bien pu en choisir n’importe quel autre, tant ils sont homogènes en qualité.

Life Is Sweet ! Nice to Meet You ! confirme donc de manière éclatante tout le talent de Lightspeed Champion. Un talent à suivre !

Disque 1 :
1.: Dead Head Blues
Ouverture mélodieuse qui permet de rentrer sereinement dans l’album.

2.: Marlene
Une pop énergique et sympathique.

3.: There’s Nothing Underwater
Une ballade énergique pleine de conviction.

4.: Intermission
Petit interlude.

5.: Faculty of Fears
Le ton est plus rock ! Mais le violon est toujours présent.

6.: The Big Guns of Highsmith
Un petit air au piano pour ouvrir ce titre un rien psychédélique.

7.: Romart
Un titre pop quelque peu lyrique.

8.: I Don’t Want to Wake Up Alone
Excellent et qui caractérise très bien le style de Lightspeed Champion : des chœurs, des violons, de l’énergie, de la maîtrise et surtout beaucoup de talent.

9.: Madame Van Damme
Une pop un peu sucrée, mais très sympa.

10.: Smooth Day (At the Library)
Une ballade douce et un peu triste.

11.: Intermission 2
Nouvel interlude.

12.: Sweetheart
Un titre plus épuré, plus acoustique.

13.: Etude Op. 3 Goodnight Michalek
Interlude qui sonne comme de la musique classique.

14.: Middle of the Dark
Des sonorités plus rock, avec un côté Queen.

15.: A Bridge and a Goodbye
Un titre instrumental qui sonne comme un au revoir.

Disque 2 :
1.: Devil in Disguise
2.: Marlene
3.: Madame Van Damme
4.: Faculty of Fears
5.: Sweetheart

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.