SANS IBRA, CA VA

psgtoulouseIl paraît que le Paris-Saint-Germain a un grave souci cette saison : il est totalement dépendant de Zlatan Ibrahimovic… A tel point qu’il faut s’en inquiéter, car sans lui, le club parisien est voué à la défaite, totalement perdu sans son charismatique avant-centre. Cet état de fait ne fait aucun doute, puisqu’il a été répété encore et encore par les commentateurs de tout poil depuis le début de la saison. S’ils le disent, cela doit être vrai… Mais pas sûr que les Toulousains, sèchement battus hier, soient vraiment d’accord avec ce constat…

Tout simplement parce qu’il est faux. Enfin, en partie… La performance brillante du club de la capitale, pourtant privé de son Suédois, a largement prouvé que le PSG possède bien d’autres atouts offensifs. Certaines actions ont été de grande classe et les trois buts sont nés de beaux mouvements collectifs. Il serait bon de se rappeler le match à Montpellier, dans la même configuration, avait déjà été très bon, même si au final il s’était terminé sur un score de parité.

On peut tout de même souligner que le PSG est plus fort avec Zlatan Ibrahimovic dans ses rangs que sans… Mais la seule réaction logique face à ce constat est de s’écrier « heureusement ! ». On ne recrute pas un joueur de ce calibre et on ne lui offre pas un tel salaire, s’il n’apporte pas une vraie valeur ajoutée à l’équipe avec laquelle il évolue. Personne ne semble s’inquiéter du fait que Barcelone soit moins impressionnant s’il est privé de Lionel Messi. Evidemment qu’il l’est, sinon Messi ne serait pas Messi…De même que Zlatan ne serait pas Zlatan, si le PSG pouvait s’en priver sans qu’on ne voie la moindre différence…

Le PSG n’est donc pas dépendant de Zlatan Ibrahimovic, il est simplement beaucoup plus fort avec lui, ce qui est presque une lapalissade. Mais tout est bon pour casser du sucre sur le dos du club parisien, cela fait vendre du papier ou monter l’audimat pour pas cher… Même s’il faut bien admettre que le PSG a quand même souvent donné le bâton pour se faire battre au cours de son histoire…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.