WELCOME IN THE TEAM, DAVID !

davidbeckhamIl y a un an, j’étais circonspect, mais je ne peux nier que j’étais aussi assez excité à l’idée de voir David Beckham revêtir le maillot du PSG. Il s’agit quand même d’un des joueurs les plus mythiques de l’histoire du football, bien au-delà de sa simple valeur purement sportive. Une telle star dans le championnat de France, voilà quelque chose qu’on avait pas vu depuis jamais. Finalement, il n’est pas venu, ça a fait rire tout le monde et les supporters s’en sont remis.

Un an plus tard, les choses ont changé. Le PSG a changé, grandi, pris une autre dimension. L’effectif s’est étoffé et possède une arme absolue nommée Zlatan Ibrahimovic. La démonstration hier soir à Toulouse a montré que l’équipe est encore parfois inconstante, mais son jeu atteint quelques sommets rarement vu dans l’Hexagone. La machine à gagner se met doucement en place et si Lyon fait encore de la résistance, la domination écrasante est pour demain. Et pour après-demain, on pense à l’Europe…

Alors la venu de David Beckham apparaît aujourd’hui définitivement uniquement comme une opération marketing. J’ai du respect pour la légende et accueillir un tel joueur est un honneur pour un club, même si l’honneur est cher payé. Mais il ne répond à aucun besoin sportif, surtout après la très bonne prestation de Lucas hier soir, qui pourrait être bien la future star annoncée, reléguant Jérémy Menez sur le banc.

Ancelotti va donc être obligé d’accorder un peu de temps de jeu à l’Anglais, simplement pour justifier l’opération. Certes, le buzz sera là, des maillots seront vendus, apportant au club de la capitale plus de moyens pour demain. Oui, voir David Beckham avec le maillot du PSG ressemble un peu à rêve de gosse. Mais revoir le club parisien champion de France l’est encore plus. Or, je doute fort que la venue du Spiceboy contribue beaucoup à la réussite de cet objectif.

Mais le football est irrationnel. Aimer passionnément le football est irrationnel ! Alors oui, j’avoue, quand même, au fond de moi, au-delà du discours raisonnable de circonstance, David Bekcham au PSG, ça le fait !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.