UNE MAISON DE REVE (Madeleine Wickham) : On préfère Sophie à Madeleine

unemaisondereveCela faisait un certain moment que je n’avais pas cultivé mon côté féminin et lu un peu de chick-lit. Et quoi de mieux pour s’y remettre qu’un roman de la reine du genre, j’ai nommé Sophie Kinsella. Enfin le roman est officiellement de Madeleine Wickham, pseudonyme sous le quel l’auteur de l’Accro du Shopping a signé six romans. Bon visiblement, cela doit être le nom qu’elle réserve aux textes un peu ratés, comme le fait Jean-Jacques Goldman qui refile ses brouillons à tous les autres chanteurs francophones.

Une Maison de Rêve, puisque c’est de ce roman dont il s’agit, nous raconte en parallèle l’histoire de trois familles, dont les vies se croiser et quelque peu s’entremêler autour d’une maison. On retrouvera ainsi les propriétaires, les locataires et l’agent immobilier. Bon, s’il s’agissait de personnages récurrents que l’on a plaisir à retrouver, on pourrait apprécier ce livre qui se lit rapidement et sans aucune difficulté. Mais ne faisant pas partie d’une série, l’intrigue ne laisse pas vraiment le temps d’apprendre à aimer des personnages qui n’ont rien d’extraordinaires et qui vivent des évènements qui ne le sont guère plus. Le livre aborde pourtant beaucoup de thème (amour, famille, argent…) mais ne propose jamais un propos réellement profond ou surprenant.

Je suis peut-être un peu sévère avec Une Maison de Rêve, qui peut quand même faire passer un bon moment de détente littéraire. Mais quand on aime autant que moi l’Accro du Shopping (et oui, toujours cette femme qui vit en moi…), on a du mal à se contenter de roman très ordinaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.