JACK LE CHASSEUR DE GEANTS et CLOUD ATLAS : Un spectateur sous influence

jacklechasseurdegeantsafficheEn fait, je suis quelqu’un de très influençable. J’avais pourtant décidé de ne pas aller voir ni Jack le Chasseur de Géants, ni Cloud Atlas. Et puis, à force de croiser des gens qui les avaient bien aimés (enfin surtout le second), j’ai fini par me laisser convaincre, sans beaucoup de résistance il faut bien l’avouer. Je ne regrette finalement pas d’avoir suivi le mouvement, puisque j’ai passé deux bons moments. Enfin, un meilleur que l’autre quand même.

Si finalement j’ai surmonté les mauvaises critiques presse à propos de Jack le Chasseur de Géants, c’est que j’avais du mal à croire qu’un réalisateur comme Bryan Singer puisse vraiment réaliser une daube absolue. Quand on a à sa filmographie Usual Suspects, on ne peut quand même nous livrer un navet au scénario sans intérêt. Et pourtant… Bon allez, je peux dire que j’ai bien aimé, dans le sens où je ne me suis pas ennuyé une seule minute devant ce divertissement basique, mais tout de même très efficace et consensuel. Mais de la part d’un cinéaste de ce calibre, le manque d’épaisseur de l’intrigue et des personnages constitue tout de même un motif de réelle déception. N’importe quelle réalisateur-carpette à la solde des studios auraient pu signer une telle production qui atteint son but, mais ne dépasse pas du moindre millimètre son statut de pur entertainment pour empiéter sur le terrain de la création artistique.

cloudatlasafficheCloud Atlas a confirmé ce que je pensais de la famille Wachowski (on ne peut plus dire les frères depuis qu’un des deux est désormais une femme…) : beaucoup d’ambition, mais pas tout à fait le talent pour en être à la hauteur. Parti, comme ça, on peut avoir l’impression que je vais dire du mal de ce film. Mais il serait injuste de ma part de critiquer trop vertement un film de près de 3 heures devant lequel je ne me suis absolument jamais ennuyé. 3h c’est pourtant long, mais malgré les faiblesses du scénario, parcouru d’une philosophie mystique obscure, on reste quand même relativement fasciné par cette œuvre originale.

6 histoires en parallèle qui nous emmène du XIXème siècle à un futur a priori lointain, voilà qui pourrait perdre le spectateur. Mais la narration reste toujours claire et d’une qualité assez homogène. On peut parfois s’interroger sur le lien entre les différents fils narratifs, mais on les suit tous avec un réel intérêt. La maîtrise des Wachowski est très imparfaite, mais ils arrivent parfaitement à faire naître une curiosité constante chez le spectateur. Et l’idée de faire intervenir les mêmes acteurs dans chacune des histoires, dans des rôles et des apparences très différentes, est au final un tout petit peu plus qu’un gadget pour cinéphiles. Mention particulière à Hugh Grant en barbare du futur, impossible à reconnaître. Heureusement, l’excellent générique de fin nous présente tous les rôles endossés par chacun des acteurs et le surprises sont nombreuses.

cloudatlasCloud Atlas est la preuve qu’avec de la créativité, de l’énergie et de la foi dans ce qu’on fait (ce qui est incontestablement le cas des Wachowski), on arrive à compenser des petites faiblesses que mépriseraient bien des artistes reconnus mais qui n’inventent plus rien.

JACK, LE CHASSEUR DE GEANTS
Fiche technique :
Production : Warner Bros. Pictures, New Line Cinema, Legendary Pictures, Bad Hat Harry Productions, Original Films
Distribution : Warner Bros. France
Réalisation : Bryan Singer
Scénario : Darren Lemke, Christopher McQuarrie, Dan Studney
Montage : John Ottman, Bob Ducsay
Photo : Newton Thomas Sigel
Décors : Gavin Bocquet
Musique : John Ottman
Effets spéciaux : Hoyt Yeatman
Durée : 110 mn
Casting :
Stanley Tucci : Roderick
Ewan McGregor : Elmont
Eleanor Tomlinson : Isabelle
Nicholas Hoult : Jack
Ian McShane : Le roi
Eddie Marsan : Crawe

CLOUD ATLAS
Fiche technique :
Production : Cloud Atlas prod., X-Filme Creative, Anarchos Pictures, ARD Degeto Film, Ascension Pictures, Five Drops, Media Asia Grou
Distribution : Warner Bros France
Réalisation : Tom Tykwer, Andy Wachowski, Lana Wachowski
Scénario : Tom Tykwer, Andy Wachowski, Lana Wachowski, d’après le roman de David Mitchell
Montage : Alexander Berner
Photo : Frank Griebe, John Toll
Décors : Hugh Bateup, Uli Hanisch
Musique : Reinhold Heil, Johnny Klimek, Tom Tykwer
Durée : 172 mn
Casting :
Tom Hanks : Dr Henry Goose, Isaac Sachs, Dermot Hoggins, Zachry
Halle Berry : Jocasta Ayrs, Luisa Rey, Ovid, Meronym
Jim Broadbent : Capitaine Molyneux, Vyvyan Ayrs, Timothy Cavendish
Hugo Weaving : Haskell Moore, Bill Smoke, Boardman Mephi
Jim Sturgess : Adam Ewing, Highlander, Hae-Joo Chang
Doona Bae : Tilda, Sonmi 451
Ben Whishaw : Robert Frobisher
Keith Dabid : Joe Napier
James D’Arcy : Rufus Sixsmith

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.