POP REDEMPTION : Rock mou du genou

popredemptionafficheUne comédie sur la musique, on s’attend à du rythme et à beaucoup d’en train. On s’attend à de l’humour qui déferle comme un riff de guitare endiablé ! On espère être entraîné dans un tourbillon de gags comparable à la force dégagée par les plus grands groupes de rock ! Malheureusement, Pop Redemption ne possède rien de tout ça et vient grossir la liste des comédies françaises un peu poussives, aux personnages certes sympathiques, mais limités et où les bonnes idées sont là, mais exploitées de manière très partielle.

Heureusement, Pop Redemption est sauvée par Audrey Fleurot. Evidemment, il vaut mieux apprécier à sa juste valeur la plastique des belles rousses incendiaires. Dieu qu’elle est belle et sexy ! Certes, c’est un peu léger pour faire un film, mais il faut bien se raccrocher à quelque chose pour ne pas non plus enfoncer de trop ce film pas vraiment mauvais, mais juste terriblement médiocre.

popredemptionNOTE : 09/20

Fiche technique :
Réalisation : Martin Le Gall
Scénario : Mark Eacersall et Martin Le Gall avec la collaboration d’Alexandre Astier
Adaptation et dialogues : Mark Eacersall
Décors: Paul Chapelle
Costumes : Chattoune et Fab
Photographie : Fred Nony
Son : Eddy Laurent
Montage : Christophe Pinel et Nicolas Lossec
Musique : Franck Lebon
Durée : 94 minutes

Casting :
Julien Doré : Alex
Jonathan Cohen : Pascal
Grégory Gadebois : JP
Yacine Belhousse : Erik
Audrey Fleurot : Martine Georges
Alexandre Astier : le chef de l’SR
Délia Espinat-Dief : Julia Georges
Christophe Kourotchkine : le commandant Riquenbaquet
Magali Miniac : Michèle
Arsène Mosca : le patron du Star club
Frédéric Boismoreau : gendarme de l’SR
Fiona Chauvin : l’organisatrice de l’Hellfest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.