GRAVITY : S’envoyer en l’air !

gravityafficheIl s’en est fallu de quelques minutes pour que je passe la plus extraordinaire soirée cinématographique de toute mon existence. En effet, j’ai failli voir dans la foulée Gravity et la Vie d’Adèle. Il est difficile d’imaginer tellement mieux, tant ces deux films resteront comme les deux grands chef d’œuvres de cette année 2013. Deux films très différents, mais qui confirment l’infinie richesse du 7ème art, capable de nous offrir toute la palette des émotions grâce à sa diversité sans limite.

Gravity vous permet de vous envoyer en l’air. Et ce dès les premières secondes. Rarement un film ne vous aura emmené si loin en quelques secondes. Vous ne contemplez pas simplement l’espace, vous y êtes ! C’est incroyablement immersif, même quand vous vous y attendez à force de lire des critiques dithyrambiques. De toute façon, après quelques instants, vous ne penserez plus à rien qu’à la beauté des images, totalement transporté, dépaysé, bouleversé par ce fascinant et intense voyage.

Mais Gravity n’est évidemment pas que beau, sinon le souffle retomberait vite. Si l’histoire est au fond assez classique, elle est assez rythmée (le film a la bonne idée d’être court) pour créer une tension très forte et constante qui ne relâche pas une seule seconde son étreinte sur le spectateur. Alfonso Cuaron est arrivé à insuffler un vrai souffle épique sur son film, ne s’accordant qu’un seul moment un petit peu faible. C’est sans doute le seul moment où le film oublie d’être simplement génial, mais c’est aussi une façon de mieux repartir de plus belle.

gravityDes images d’une telle beauté ne doivent pas faire oublier le duo d’acteurs qui participent largement à la réussite de Gravity. Si George Clooney fait jouer sa classe habituelle, on peut être plus surpris par le charisme dont fait preuve Sandra Bullock. On lui connaissait un certain talent, mais sa filmographie ne nous avait pas habitué à des choix aussi judicieux. Il y a des rôles à ne pas rater, qui peuvent effacer d’un coup tous les navets de la terre et celui-ci en fait partie.

Cependant, il est indéniable que la plus grande star de Gravity est de loin le décor. Il nous offre des séquences comme on en a rarement vues, de celles qui font les grands classiques inoubliables. La scène qui voit la destruction de la Station Spatiale Internationale est proprement ahurissante, sublime, incroyablement intense. On est au-delà de la maîtrise, on est dans la composition la plus totale, mais une composition tellement criante de vérité, dotée d’une telle profondeur qu’elle happe le spectateur pour ne le relâcher qu’au générique de fin.

Gravity restera comme le film hollywoodien de l’année 2013… et sûrement un des plus marquants de la décennie. Un moment cinématographique rare où tout concorde pour nous offrir un chef d’œuvre.

LA NOTE : 17,5/20

Fiche technique :
Production : Esperanto Filmoj, Heyday Films, Warner Bros
Distribution : Warner Bros France
Réalisation : Alfonso Cuaron
Scénario : Alfonso Cuaron, Jonas Cuaron
Montage : Alfonso Cuaron, Mark Sanger
Photo : Emmanuel Lubezki
Format : 2.35 : 1, Dolby Digital
Décors : Andy Nicholson
Musique : Steven Price
Costumes : Jany Temime
Durée : 91 min

Casting :
Sandra Bullock : Ryan Stone
George Clooney : Matt Kowalski
Ed Harris : la voix au centre de contrôle

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.