MADRID, CAPITALE DU FOOTBALL

atleticomadridL’Espagne reste bien le centre du monde footballistique. La ville de Madrid va devenir la capitale du ballon rond jusqu’à une finale de la Ligue des Champions qui va diviser la cité en deux. Retrouver deux clubs espagnols en finale ne constitue pas non plus la plus grande surprise de l’histoire, mais la saison précédente avait pu laisser imaginer une certaine forme de déclin et une domination future de la Bundesliga. Ce déclin n’est sans doute en fait par pour demain.

La présence du Real Madrid en finale n’est évidemment pas une surprise. La Ligue des Champions est ancrée au plus profond de l’ADN de ce club depuis la création de cette compétition. Et après tout, sa victoire contre le Bayern de Munich n’en est pas une non plus. Les Allemands étaient certes favoris, mais ont été frappés par la malédiction qui touche tous les champions d’Europe en titre depuis trente ans. Mails il est vrai que la victoire 4-0 des Espagnols en terre germanique a marqué les esprits par son ampleur. Le roi bavarois est tombé du trône en chutant particulièrement violemment.

Celle de l’Atletico Madrid est par contre un événement beaucoup plus inattendue. Du moins, en début de saison, car la façon dont le club a occupé la première place de la Liga tout au long de l’année a démontré depuis longtemps la valeur de cette équipe. Il est évident qu’au mois de septembre dernier, une finale 100% espagnole ne pouvait s’imaginer qu’opposant le Real Madrid au FC Barcelone, surtout quand on espérait encore que le duo Messi-Neymar devienne totalement irrésistible. Ces succès inattendus montre la profondeur de la richesse du football espagnol, qui va au-delà de l’exceptionnelle génération championne du Monde et double championne d’Europe. Si Montpellier a montré que le championnat de France pouvait encore revenir à une équipe surprise, jamais une telle équipe de chez nous n’aurait connu dans le même temps un tel succès au niveau européen.

C’est donc un signe fort que l’Espagne envoie à un peu moins d’un mois du début d’une Coupe du Monde dont elle sera une nouvelle fois une grande favorite. Cependant, rappelons-nous que la dernière finale de Ligue des Champions remportée par le Real Madrid remonte à 2002. Ce soir-là, Zinedine Zidane signait un des plus beaux buts de l’histoire de la compétition. Il allait se rendre à la Coupe du Monde en compagnie du meilleur buteur du championnat d’Angleterre (Henry), d’Italie (Trézeguet) et de France (Cissé). L’Equipe de France semblait alors encore plus irrésistible que lors de ses sacres mondiaux et européens.

On sait ce qu’il en est advenu. L’histoire se répète parfois… Mais pas toujours…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.