SPIDER-MAN : LE DESTIN D’UN HEROS : Privilège indu

spiderman2afficheAutant je vénère le Spider-Man de Sam Raimi, autant je méprise profondément la nouvelle version signé Marc Webb, qui se distinguait avant tout par son incroyable médiocrité. J’ai donc fait preuve d’un certain masochisme en allant voir The Amazing Spider-Man : le Destin d’un Héros. Certes, écrire une critique particulièrement mauvais représente parfois un vrai plaisir. Mais quand on aime aussi passionnément le comics original, c’est une souffrance de voir son héros être traité avec une telle désinvolture.

The Amazing Spider-Man : le Destin d’un Héros n’est même pas mauvais. Il y aurait même quelques bonnes idées, autant dans la réalisation, l’humour que dans le scénario ou les personnages. Mais à chaque fois, la concrétisation n’est pas au niveau. Il y a toujours un petit détail qui cloche, qui sonne faux, voire qui prête involontairement à sourire. Du coup, jamais on ne s’enthousiasme, jamais on ne rentre totalement dans un film qui reste distrayant, mais très en retrait par rapport aux autre production Marvel. Sans même parler de la trilogie de Sam Raimi…

spiderman2Le dénouement aurait pu presque sauver The Amazing Spider-Man : Le Destin d’un Héros. En effet, le combat final est très réussi. Puis, presque sans qu’on s’y attende, le film nous offre la scène que tous les fans de l’homme araignée ont rêvé de voir à l’écran. Le moment le plus fort, le plus inoubliable, le plus mythique des 50 ans du comics. Celui que Sam Raimi n’avait pas voulu (pas osé?) inclure dans sa trilogie. Et il faut bien avouer qu’il est remarquablement bien réalisé. Alors de quoi se plaint-on ? Mais justement, on se dit que Marc Webb n’avait pas le droit de noyer un tel moment dans un tel océan de médiocrité. Il ne méritait pas le privilège de faire vivre cette scène. Bref, le fan que je suis s’est retrouvé plongé dans un mélange d’enthousiasme et de colère qui n’a pas amélioré l’opinion que j’ai pu avoir de ce film.

LA NOTE : 7/20

Fiche technique :
Production : Marvel Entreprises, Avi Arad Productions, Columbia Pictures, Matt Tolmach productions
Distribution : Sony Pictures Releasing France
Réalisation : Marc Webb
Scénario : Alex Kurtzman, Roberto Orci, Heff Pinkner, d’après les comics de Stan Lee et Steve Ditko
Montage : Pietro Scalia
Photo : Daniel Mindel
Décors : Mark Friedberg
Musique : Hans Zimmer
Durée : 142 mn

Casting :
Andrew Garfield : Peter Parker, Spider-Man
Emma Stone : Gwen Stacy
Jamie Foxx : Max Dillon, Electro
Dane DeHaan : Harry Osborn, Green Goblin
Colm Feore : Donald Menken
Sally Field : Tante May
Felicity Jones : Felicia
Paul Giamatti : Aleksei Sytsevich
Campbell Scott : Richard Parker

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.