UNDER THE SKIN : Scarlett à poil pour rien

undertheskinafficheOn voit Scarlett Johansson nue… Voilà, j’ai fini ma critique de Under the Skin… Enfin, au moins la partie « raisons valables pour aller le voir ». Enfin vu le retard que j’ai dans mes critiques, il ne se joue déjà plus de toute façon. Je sais que cela reste un point de vue très subjectif et que ce genre d’OVNI cinématographique peut tout aussi bien déchaîner l’enthousiasme, comme plonger dans un ennui profond, pour ne pas dire abyssal. Je me suis trouvé malheureusement dans ce second cas.

Bon ok, Scarlett Johansson livre une très belle prestation. Mais bon, on n’avait pas besoin de Under the Skin pour savoir que c’est une immense actrice et qu’elle dégage une sensualité à donner des pensées impures au Pape. J’ai revu Match Point il y a quelques jours en DVD et, tout en restant habillée, elle y donne une preuve irréfutable de ces deux états de fait. Sa filmographie est largement assez étoffé pour pouvoir se passer de ce film.

undertheskinIl est vrai que Under the Skin nous offre quelques moments à l’esthétisme recherché et troublant. Mais tout cela est plongé dans un tel vide, dans une telle vacuité, que cela n’allume rien en nous, à part l’envie de faire l’amour à Scarlett Johansson… Oui, je sais, je parle beaucoup d’elle, mais elle est présente à peu près sur tous les plans de ce film que l’on oubliera vite.

LA NOTE : 7/20

Fiche technique :
Production : Film4, Nick Wechsler Productions, Silver Reel
Distribution : MK2, Diaphana Distribution
Réalisation : Jonathan Glazer
Scénario : Jonathan Glazer, Walter Campbell, D’après l’oeuvre de Michel Faber
Montage : Paul Watts
Photo : Daniel Landin
Décors : Chris Oddy
Musique : Mica Levi
Effets spéciaux : Mark Curtis
Directeur artistique : Martin McNee, Emer O’Sullivan
Durée : 108 mn

Casting :
Scarlett Johansson : Laura

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.