MAESTRO : Comédie romantique intello

maestroafficheLa comédie romantique est un genre qui s’installe doucement dans le paysage cinématographique français. Voici même la comédie romantique intello avec Maestro, film qui rend hommage à Eric Rohmer, mais qui nous raconte surtout une rencontre entre un homme et une femme qui à première vue n’ont aucune chance de finir ensemble. Une trame donc très classique, même si le film essaye aussi de nous raconter autre chose.

Gentillet, voici le mot qui résume assez bien ce film. Certes, ce qualificatif s’applique à à peu près toutes les comédies romantiques du monde, mais qui est ici particulièrement pertinent. En effet, aussi bien l’aspect comédie, à l’humour très propre sur lui, que l’aspect romance, avec une le voyou quand même pas très voyou et la coincée quand même très coincée, présentent un aspect un peu lisse et un rien guindé. Cependant, cela n’empêche pas Maestro de fonctionner et de nous permettre de passer un agréable moment et de profiter pleinement du casting de qualité.

maestroReste enfin l’hommage à Rohmer. Bon, je ne suis certainement pas le mieux placé pour en parler vu que je ne voue aucune admiration à ce cinéaste, dont j’ai détesté à peu près tous les films que j’ai pu voir. Pour moi, il n’a rien d’un maître, mais passons. Car au fond, le personnage parfaitement interprété par Michael n’est qu’un second rôle, celui du mentor qui orient le héros perdu. Cela s’apparente donc plus au clin d’oeil qu’autre chose, même si ce clin d’oeil fera sûrement particulièrement plaisir aux admirateurs du réalisateur du Genou de Claire (le seul film de lui que j’ai vu ressemblant vaguement à quelque chose).

LA NOTE : 11,5/20

Fiche technique :
Production : Rezo Productions, Mandarin Cinéma
Distribution : Rezo films
Réalisation : Léa Fazer
Scénario : Léa Fazer, Jocelyn Quivrin
Montage : Jean-François Elie
Photo : Lucas Leconte
Décors : Marie-Hélène Sulmoni, Thierry Lautout
Musique : Clément Ducol
Durée : 85 mn

Casting :
Pio Marmai : Henri
Michael Lonsdale : Cédric Rovère
Déborah François : Gloria
Alice Belaïdi : Pauline
Nicolas Bridet : Nicoballon
Dominique Reymond : Francine
Scali Delpeyrat : le druide
Micha Lescot : José

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.