SILS MARIA : Talent dilué

silsmariaafficheRassembler tous les bons ingrédients reste le meilleur moyen pour préparer un plat savoureux. Mais le résultat sera nettement moins satisfaisant si vous vous évertuez à diluer tout ça dans une grande quantité d’eau… Bon, j’admets, j’abuse des métaphores culinaires quand je rédige mes critiques, mais c’est peut-être parce que j’aime aussi bien le bon cinéma que la bonne bouffe. Tout ça pour vous dire que Sils Maria, le dernier film d’Olivier Assayas dont je vais vous parler maintenant, aurait pu être un bon film s’il avait été beaucoup plus court.

Sils Maria dure deux heures, sauf qu’il ne devient vraiment intéressant qu’au bout d’une heure. Certes, toute histoire a besoin d’une introduction et il est parfois nécessaire de poser longuement les choses, aussi bien les circonstances que les protagonistes, mais à un moment donné, il faut quand même penser au spectateur qui commence à s’ennuyer ferme. La deuxième heure vient enfin et on on aurait pu presque tout pardonner si les scènes n’avaient pas tendance à s’étirer de manière quelque démesurée et se succéder parfois avec une redondance irritante. C’est bien de vouloir enfoncer le clou, mais une fois qu’il est bien rentré, inutile de continuer à donner des coups de marteau au cas où…

silsmariaSils Maria est donc relativement désastreux au niveau du rythme. Il n’y avait clairement pas matière à faire deux heures de film. On gardera cependant en mémoire ce très beau tête à tête entre deux actrices que beaucoup de choses séparent, mais certainement pas le talent. Kristen Stewart et Juliette Binoche se confondent littéralement avec leurs personnages. Une grande partie du film repose sur l’ambiguïté des dialogues, dont on ne sait jamais très bien s’ils correspondent à une vraie conversation entre les deux femmes ou bien si elles sont en train de réciter le texte de la pièce qu’elles sont en train de répéter. L’exercice demande beaucoup de subtilité et de maîtrise de la part des deux actrices, mais même l’admiration qui en résulte ne peut à elle seule faire oublier les trop nombreuses longueurs.

LA NOTE : 11/20

Fiche technique :
Production : CG Cinéma, CAB Productions, Pallas Film, Arte France Cinéma
Réalisation : Olivier Assayas
Scénario : Olivier Assayas
Montage : Marion Monnier
Photo : Yorick Le Saux
Décors : Francois-Renaud Labarthe
Distribution : Les Films du Losange
Directeur artistique : Gabriella Ausonio
Durée : 123 mn

Casting :
Juliette Binoche : Maria Enders
Kristen Stewart : Valentine
Claire Tran : Mei Lin
Chloë Grace Moretz : Jo-Ann Ellis
Hanns Zischler : Henryk Wald
Lars Eidinger : Klaus Diesterweg
Johnny Flynn : Christopher Giles
Angela Winkler : Rosa Melchior

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.