THE EXPANDABLES 3 : Les papys font défitivement de la résistance

theexpandables3afficheIls sont encore un peu plus vieux que la dernière fois, alors on pouvait légitimement craindre qu’ils n’aient plus vraiment de beaux restes. Surtout qu’après un premier épisode vraiment jouissif, The Expandables nous avaient offert une suite vraiment médiocre. Cependant les vieux de la vieille en ont encore sous la semelle puisque le troisième volet des aventures de ces mercenaires sur le retour comblera tous les fans de film d’action premier degré.

The Expandables 3 est un film parfait dans le sens où il atteint pleinement son but et on pouvait difficilement lui en demander plus. Les scénario est basique mais déjà beaucoup moins linéaire que la dernière fois. Les scènes d’action restent d’une redoutable efficacité, avec ce qui faut d’excès et de non respect des règles fondamentales de la physique et de la logique. Et les acteurs ont l’air de s’amuser comme des petits fous. Mention spéciale à Antonio Banderas qui fait une entrée tonitruante dans la bande..

theexpandables3… tonitruante, car pleine d’humour. The Expandables 3 joue vraiment la carte du second degré et de l’autoparodie. C’est le cas dans la franchise tout entière, mais cela fonctionne particulièrement bien cette fois-ci. Certains dialogues sont vraiment drôles, même s’ils nécessitent une petite culture en film d’action bourrin pour en saisir l’humour. Le film ne se prend pas une seule seconde au sérieux, ne cherche pas à être autre chose qu’une blague un peu potache. Du coup, le spectateur prend son pied, à défaut de perdre trop de neurones.

The Expandables 3 est aussi l’occasion de mettre en avant une nouvelle génération. On peut s’attendre donc à encore quelques autres épisodes. Et à notre grande et surtout bonne surprise, on en redemande !

LA NOTE : 13,5/20

Fiche technique :
Production : Nu Image, Millenium Films, Davis Films, EX3 Productions
Distribution : Metropolitan FilmExport
Réalisation : Patrick Hugues
Scénario : Sylvester Stallone, Creighton Rothenberger, Katrin Benedikt
Montage : Sean Albertson, Paul Harb
Photo : Peter Menzies Jr
Décors : Daniel T. Dorrance
Musique : Brian Tyler
Costumes : Lizz Wolf
Durée : 126 mn

Casting :
Sylvester Stallone : Barney Ross
Jason Statham : Lee Christmas
Harrison Ford : Drummer
Arnold Schwarzenegger : Trench
Mel Gibson : Stonebanks
Wesley Snipes : Doc
Dolph Lungren : Gunnar Jensen
Antonio Banderas : Galgo
Jet Li : Yin Yang

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.