RESPIRE : Oubliez Voldemort, voici Sarah !

respireaffichePensez à la personne la plus atrocement méchante, vicieuse et manipulatrice que vous ayez jamais croisé. Bref pensez à votre ex. Et bien dites vous que ce n’est rien par rapport à Sarah, une des deux protagonistes de Respire, premier film de Mélanie Laurent, qui fait décidément toujours prevue de beaucoup de talent dans tout ce qu’elle entreprend. Un film sur l’adolescence dur et cruel, mais globalement bien maîtrisé.

Respire se démarque par une scénario au tempo parfaitement ajusté. Il n’y a rien de vraiment inattendu dans ce film, à part le dénouement sur lequel je reviendrai, mais il se déroule de manière assez intelligente et subtile pour que la tension narrative soit toujours particulièrement forte. Cette histoire d’amitié qui tourne à la relation malsaine et destructrice est un modèle de construction dans la progressivité d’une évolution que l’on sait inéluctable (sinon il n’y aurait pas de film), mais qu’on aurait envie à chaque instant d’arrêter.

respireRespire est aussi l’occasion de confirmer le grand talent de deux jeunes actrices. Celui de Lou De Laâge, qui a déjà eu l’honneur d’une nomination aux César du Meilleur Espoir Féminin pour son rôle dans Jappeloup, et qui est absolument terrifiante dans ce rôle. Mais la vraie révélation de Respire reste Joséphine Japy, que l’on avait déjà remarquée dans le Moine et en dans le rôle de France Gall dans Cloclo. La réussite de ce film doit beaucoup à ses deux actrices, mais on peut évidemment souligner la direction remarquable de Mélanie Laurent.

On peut cependant émettre deux petites critiques à propos de Respire. Tout d’abord, si le propos est parfaitement construit, il cosntitue au final un spectacle un peu voyeur et sadique. Certes, il retranscrit parfaitement la cruauté que revêt parfois l’adolescence, mais ne va guère au-delà du constat et de la reconstitution méthodique et exhaustive. Ensuite, le dénouement m’a laissé quelque peu circonspect. Evidemment je n’en dirai rien et je laissera à chacun le loisir de se faire sa propre opinion.

LA NOTE : 12/20

Fiche technique :
Production : Move Movie, Gaumont, Mely productions, Canal +
Réalisation : Mélanie Laurent
Scénario : Mélanie Laurent, Julien Lambroschini, d’après le roman d’Anne-Sophie Brasme
Montage : Guerric Catala
Photo : Arnaud Potier
Décors : Stanislas Reydellet
Distribution : Gaumont distribution
Musique : Marc Chouarain
Durée : 91 mn

Casting :
Joséphine Japy : Charlie
Lou de Laâge : Sarah
Isabelle Carré : la mère de Charlie
Claire Keim : Laura
Radivoje Bukvic : le père de Charlie
Roxane Duran : Victoire
Thomas Solivéres : Gastine

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.