UN ILLUSTRE INCONNU : En deux dimensions

unillustreinconnuafficheQui n’a jamais rêvé de rentrer dans la peau d’un autre, ne serait-ce que l’espace de quelques heures ? Or certains sont prêts à tout pour réaliser leurs rêves, même les plus fous. C’est le cas du personnage principal de Un Illustre Inconnu qui, pour fuir sa vie totalement transparente, vit celle des autres de manière totale, en changeant même d’apparence physique. Un point de départ qui aboutit au final à un film réussi et maîtrisé.

Un Illustre Inconnu est un film à deux dimensions. C’est avant tout un film portrait où tout tourne autour du personnage central, mais il repose aussi sur une intrigue solide qui propose un vrai suspense qui ne s’éteindra que dans les dernières secondes. Les deux aspects sont traités d’une manière assez convaincante et solide. Ils se complètent l’un l’autre pour créer une vraie tension narrative et maintenir en éveil l’intérêt du spectateur. Le film manque peut-être cependant d’une profondeur supplémentaire pour que l’on quitte le stade de la simple curiosité.

unillustreinconnuUn Illustre Inconnu offre un rôle très riche à Matthieu Kassowitz, qui doit rentrer dans la peau de plusieurs protagonistes. Sa prestation est à la hauteur du défi, mais manque sans doute d’un trait de génie pour donner au film une autre dimension. Il est d’ailleurs plus convaincant quand son personnage est lui-même, c’est à dire un homme effacé et en retrait, que lorsqu’il doit donner vie à un artiste à la personnalité flamboyante. Il est donc à l’image du film, solide, mais jamais enthousiasmant.

LA NOTE : 12,5/20

Fiche technique :
Réalisation : Matthieu Delaporte
Scénario : Matthieu Delaporte et Alexandre de La Patellière
Décors : Marie Cheminal
Costumes : Anne Schotte
Photographie : David Ungaro
Montage : Célia Lafitedupont
Musique : Jérôme Rebotier
Production : Dimitri Rassam ; Alexandre de La Patellière
Langue originale : français
Format : couleur
Genre : thriller
Durée : 118 minutes

Casting:
Mathieu Kassovitz : Sébastien Nicolas, Henri de Montalte
Bernard Murat : Voix d’Henri de Montalte
Marie-Josée Croze : Clémence, mère de Vincent
Diego Le Martret : Vincent
Éric Caravaca : Deveaux, inspecteur de police
Siobhan Finneran : Traven
Philippe Duclos : Prêtre
Olivier Rabourdin : Chambard, directeur de l’agence immobilière.
Geneviève Mnich : Mère de Sébastien Nicolas
Dimitri Storoge : Charles Beaumont
Mounia Raoui : Policière

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.