SECRET D’ETAT : Le jeu de la vérité

secretdetatafficheUn film est un film, c’est à dire une fiction. Un documentaire est un documentaire, c’est à dire qu’il essaye de nous présenter des faits aussi proches que possible de la vérité. Ce sont deux choses bien distinctes. Cependant, ces derniers temps certaines œuvres semblent vouloir brouiller un peu les pistes. Certes, le film à thèse est un genre tout à fait acceptable. Mais tout comme JFK en son temps, Secret d’Etat est à prendre pour ce qu’il est, c’est à dire une vision romancée de ce que l’auteur imagine être la vérité. Et si c’est le cas, alors on est là devant un très bon film.

Je ne veux pas nier l’intérêt « historique » de Secret d’Etat. Il nous relate la relation trouble entre la CIA et les trafiquants de drogue du Nicaragua, dans le cadre du financement de la guérilla contre le pouvoir communiste en place dans les années 80. Une partie des faits ont été depuis reconnus officiellement. La vérité a surgi suite au combat de Gary Webb, obscur journaliste qui a poursuivi inlassablement son enquête malgré les pressions. C’est le héros de ce film. Il y est représenté comme un vrai héros défenseur du bien contre le mal. Son manque d’ambiguïté constitue la plus grande limite de ce film, mais aussi la principale raison qui nous incite à la prudence quand à l’objectivité des faits.

secretdetatAu-delà de ça, Secret d’Etat est un très bon film d’enquête journalistique. La tension est réelle de bout en bout et même si aucun rebondissement n’est réellement original, au moins ne les voit-on pas venir de trop loin. Le casting des seconds rôles est plutôt prestigieux avec notamment Andy Garcia et Ray Liotta. Et demi-surprise, Jeremy Renner est presque bon dans le rôle titre. Quand on connaît sont inexpressivité habituelle, c’est déjà pas mal pour lui. En tout cas, il ne tire pas ce bon film vers le bas et on l’en remercie.

LA NOTE : 12,5/20

Fiche technique :
Réalisation : Michael Cuesta
Scénario : Peter Landesman, d’après les livres : Kill the Messenger de Nick Schou et Dark Alliance de Gary Webb
Direction artistique : John Paino
Décors : Scott G. Anderson
Costumes : Doug Hall
Montage : Brian A. Kates
Musique : Nathan Johnson
Photographie : Sean Bobbitt
Son : Paul Hsu
Production : Pamela Abdy, Naomi Despres, Jeremy Renner et Scott Stuber
Production déléguée : Michael Bederman, Don Handfield et Peter Landesman
Durée : 112 minutes

Casting :
Jeremy Renner : Gary Webb
Rosemarie DeWitt : Susan Webb
Ray Liotta : John Cullen
Barry Pepper : Russell Dodson
Mary Elizabeth Winstead : Dawn Garcia
Paz Vega : Coral Bacca
Oliver Platt : Jerry Ceppos
Michael Sheen : Fred Weil
Richard Schiff : Richard Zuckerman
Andy Garcia : Norwin Meneses
Robert Patrick : Ronny Quail
Michael K. Williams : « Freeway » Rick Ross
Joshua Close : Rich Kline
Tim Blake Nelson : Alan Fenster
Gil Bellows : Leo Walinsky
Lucas Hedges : Ian Webb
Susan Walters : la rédactrice du Los Angeles Times

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.