LE HOBBIT : LA BATAILLE DES CINQ ARMEES : Faut partir maintenant, Monsieur Jackson…

lehobbitlabatailledescinqarméesafficheLorsque mes voyages se terminent, je dis toujours que je suis triste de partir, mais que je suis content de rentrer. C’est à peu près ce sentiment qui domine avec le Hobbit : la Bataille des Cinq Armées, dernier moment cinématographique passé en Terre du Milieu. Car si on est forcément un peu chagrin de quitter cet univers auquel Peter Jackson aura donné vie, après des décennies d’attente, il faut bien avouer qu’il était temps de stopper ici ce séjour avant de définitivement tourner en rond, faute de nouvelles idées.

Il n’est pas question ici de cracher dans la soupe. On trouve dans le Hobbit : la Bataille des Cinq Armées exactement ce que l’on avait envie de voir : un combat spectaculaire et démesuré. Et à ce niveau-là, on en a pour notre argent. Les autres aspects du récit sont d’ailleurs vite expédiés au cours des premières minutes du film, sans que l’on s’en plaigne outre mesure. Et dans l’absolu, ce dernier volet constitue une même réussite technique et visuelle que les épisodes précédents. Mais justement peut-être un peu trop la même…

lehobbitlabatailledescinqarmeesEn effet, il est clair que Peter Jackson a largement épuisé son stock d’idées pendant la vingtaine d’heures de films qui auront précédé ce final. Le Hobbit : la Bataille des Cinq Armées ressemble parfois à un « best of » des meilleures scènes de tous les films précédents. Et je doute que la volonté de Peter Jackson ait été de proposer des clins d’œil au reste de son œuvre. Il ne sait tout simplement plus quoi inventer de nouveau. Et que Legolas défie la gravité, et que je filme le champ de bataille vu du dessus, et que les trolls sont transformés en machines de siège, et que le méchant a une grosse masse d’arme, et que les aigles arrivent à la fin… Ah oui, non, pour le dernier point, c’est Tolkien qui est à blâmer. Enfin bref, sans être déçu, on a bien du mal à s’enthousiasmer pour cet air de déjà-vu.

A l’échelle de ces six films, on n’en voudra cependant pas outre mesure au réalisateur néo-zélandais pour cette baisse de régime finale. Merci pour tout Monsieur Jackson ! And farewell Middle-Earth !

LA NOTE : 12/20

Fiche technique :
Production : New Line Cinema, MGM, WingNut Films, 3Foot7
Distribution : Warner Bros Pictures France
Réalisation : Peter Jackson
Scénario : Peter Jackson, Fran Walsh, Guillermo del Toro, Philippa Boyens, d’après l’oeuvre de J.R.R. Tolkien
Montage : Jabez Olssen
Photo : Andrew Lesnie
Décors : Dan Hennah
Musique : Howard Shore
Effets spéciaux : Weta Digital
Durée : 144 mn

Casting :
Martin Freeman : Bilbon le Hobbit / Bilbo Baggins
Ian McKellen : Gandalf
Evangeline Lilly : Tauriel
Luke Evans : Bard
Richard Armitage : Thorin Oakenshield
Benedict Cumberbatch : Smaug / le nécromancier (voix)
Orlando Bloom : Legolas
Cate Blanchett : Galadriel
Christopher Lee : Saruman

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.