A MOST VIOLENT YEAR : Froid de janvier (ou décembre)

amostviolentyearafficheA Most Violent Year était le premier film très attendu de 2015. Ou bien le dernier film très attendu de 2014 puisque ce film est sorti précisément le 31 décembre 2014. Enfin tout ceci ne constitue pas un débat très intéressant, comparé à une discussion concernant les qualités de ce film. Il est incontestable qu’il n’en manque pas. Mais il est aussi incontestable qui lui en manque au moins une. Au final le résultat est convaincant, mais relativement froid.

A Most Violent Year est un film brillant à tout point de vue. La réalisation est portée par un travail esthétique particulièrement léché. La direction d’acteur est impeccable et met parfaitement en valeur un casting solide. Enfin le scénario est remarquablement bien construit et inverse avec bonheur beaucoup des codes du film de gangster. On lui reprochera peut-être un léger manque de rythme, qui nous laisse certes le temps d’admirer les belles images de J.C. Chandor , mais empêche quelque peu la tension narrative d’arriver à son maximum.

amostviolentyearMais au final, A Most Violent Year manque surtout d’une chose…. L’émotion. A force de frôler une perfection très académique, J.C. Chandor nous livre un film assez lisse, dans lequel on a bien du mal à vraiment rentrer. On reste totalement en dehors de l’histoire que l’on suit avec grand intérêt, mais un intérêt qui vient de la raison, rarement du cœur. Le plus embêtant, c’est que cela empêche le spectateur de ressentir une vraie empathie pour les personnages. On est donc souvent admiratif, mais jamais totalement enthousiasmé.

LA NOTE : 14/20

Fiche technique :
Production : Before the Door Pictures, Washington Square Films, FilmNation Entertainment, Participant Media, Imagenation Abu Dhabi FZ
Distribution : StudioCanal
Réalisation : J.C. Chando
Scénario : J.C. Chandor
Montage : Ron Patane
Photo : Bradford Young
Décors : John P. Goldsmith
Musique : Alex Ebert
Durée : 125 mn

Casting :
Oscar Isaac : Abel Morales
Jessica Chastain : Anna Morales
David Oyelowo : Lawrence
Alessandro Nivola : Peter Forente
Albert Brooks : Andrew Walsh
Elyes Gabel : Julian
Catalina Sandino Moreno : Luisa
Peter Gerety : Bill O’Leary

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.