LOIN DES HOMMES : Quels hommes !

loindeshommesafficheIl y a les êtres humains. Les mecs normaux, parfois quand même plus beaux ou charmants que la moyenne. Les drôles, les gentils, les grands, les petits. Et puis, il y a la classe incarné. Enfin, je devrais plutôt dire « les classes incarnés », car il y a plusieurs mâles sur cette terre qui correspondent à cette définition. Mais ils sont évidemment peu nombreux. Et au sein de cette caste particulièrement fermée figure Viggo Mortensen. Dans Loin des Hommes, il parle même français avec un accent qui le rend définitivement irrésistible. Même si le film l’est un peu moins.

Mon introduction ne doit pas faire oublier Reda Kateb. Une autre forme de classe, de charisme et de talent. Une gueule, mais surtout un formidable acteur. Voir les deux rassemblé dans un même film vaut déjà à lui seul le coup de payer une place de cinéma. Tout sépare les deux acteurs, si ce n’est un immense talent. Tout sépare les deux personnages, si ce n’est une terre… l’Algérie. Le film nous propose d’ailleurs de superbes décors majestueux. Certes, ils se situent en vérité dans l’Atlas marocain, mais Loin des Hommes reste quand même intimement lié aux lieux où il nous transporte.

loindeshommesLoin des Hommes est librement inspiré d’une nouvelle d’Albert Camus. On y retrouve la nostalgie qui parcours les acteurs d’une société qui se délite, la douleur d’une fracture qui a toujours existé mais qui se transforme tout à coup en déchirure inéluctable. Cette ambiance, parfaitement incarnée par les deux acteurs, représente un aspect particulièrement réussi. Dommage qu’elle serve de décor à une intrigue à proprement parler qui n’est au fond pas si passionnante que ça. Du coup, on n’arrive pas tout à fait à s’enthousiasmer totalement pour ce néanmoins très beau film.

LA NOTE : 13/20

Fiche technique :
Réalisation : David Oelhoffen
Scénario : David Oelhoffen, d’après la nouvelle L’Hôte d’Albert Camus
Photographie : Guillaume Deffontaines
Montage : Juliette Welfling
Musique : Nick Cave et Warren Ellis
Production : Marc du Pontavice, Matthew Gledhill
Durée : 110 minutes

Casting :
Viggo Mortensen : Daru
Reda Kateb : Mohammed
 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.