COMME UN AVION : Larguez les amarres !

commeunavionafficheQui n’a jamais rêvé de tout laisser tomber, son boulot, son quotidien et même son couple, pour partir à l’aventure ? Une aventure qui ne nous emmène pas forcément à l’autre bout du monde, mais à faire plus simplement du kayak sur une rivière tout près de chez soi, jusqu’à atteindre la mer. C’est le rêve qui un jour germe dans la tête du personnage principal de Comme un Avion, le nouveau film de Bruno Podalydes. Une fable humaniste et joyeuse tout à fait réjouissante !

Comme un Avion est à la fois tendre et drôle. Tendre envers ses personnages tous un peu perchés, mais tous terriblement attachants ! Bruno Podalydes arrive à créer des protagonistes dont le vrai grain de folie fait qu’ils ressemblent rarement globalement à des gens que l’on connaît (même si je connais quand même beaucoup de gens qui ont un grain…), mais qui présentent des forces et des faiblesses qui sont celles de tout à chacun. On arrive donc à s’identifier malgré tout au propos de ce film qui donne envie, comme son personnage principal, de larguer les amarres quelques temps.

Comme un Avion est aussi très drôle. On rit vraiment, de vrais fous rires francs et massifs. Le film est aussi parcouru par un humour situationnel constant, plus subtil, mais tout aussi efficace. Bref, le ton est léger, avec de vraies fulgurances comiques. Du coup, le sourire ne quitte jamais le visage d’un spectateur vraiment ravi !

commeunavionComme un Avion se démarque aussi par la forme. En effet, Bruno Podalydes fait preuve d’une véritable imagination visuelle pour illustrer son propos. Cela contribue à l’ambiance un peu décalée de ce film. Cette créativité n’est jamais gratuite, elle est toujours là pour souligner un point précis, décupler un effet comique. Bref, un vrai travail de réalisateur.

Enfin, Comme un Avion, c’est un très beau casting. On passera vite sur les deux frères Podalydes, absolument parfaits dans des rôles écrits de toute façon pour eux-mêmes. Par contre, j’ai été personnellement agréablement surpris par la performance d’Agnès Jaoui dans un registre plus large et un peu différent de ce qu’elle nous propose d’habitude. Elle y est rayonnante et sensuelle et c’est un vrai régal. Un mot enfin sur la charmante Vimala Pons qui donne à son personnage une fraîcheur incroyable. Une fraîcheur qui parcourt tout ce film particulièrement réussi et donc particulièrement salutaire en ces temps de canicule.

LA NOTE : 14/20

Fiche technique :
Scénario : Bruno Podalydès
Photographie : Claire Mathon
Montage : Christel Dewynter
Son : Laurent Poirier, Nicolas Moreau et Cyril Holtz
Décors : Guillaume Deviercy
Costumes : Dorothée Guiraud
Société de production : Why Not Productions et France 3 Cinéma
Producteur : Pascal Caucheteux
Durée : 105 minutes

Casting :
Bruno Podalydès : Michel
Sandrine Kiberlain : Rachelle
Agnès Jaoui : Laetitia
Denis Podalydès : Rémi
Jean-Noël Brouté : Damien
Michel Vuillermoz : Christophe
Vimala Pons : Mila
Pierre Arditi : le pêcheur, sosie de Pierre Arditi
Noémie Lvovsky : la voisine de l’ascenseur
Stéphanie Cléau : la femme du jardin
Blutch : Bastien
Benjamin Lavernhe : Bernard
Leslie Menu : Annabella
Samir Guesmi : le livreur
Olivier Miconi : le trompettiste
Mehdi Djaadi : le vigile

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.