THIS MACHINE (The Dandy Wharols), STANDING AT THE SKY’S EDGE (Richard Hawley), BOYS AND GIRLS (Alabama Shakes) : Welcome in Alabama !

thismachinethedandywharolsOn commence par une valeur sûre… mais du coup pas plus si sûre que ça. J’avais jusqu’à présent vraiment apprécié les albums de The Dandy Wharols. Mais vous l’aurez compris, beaucoup moins ce This Machine, sorti en 2012. Si le groupe garde sa maîtrise et sa conviction dans ses interprétations, le résultat est globalement transparent. L’énergie est là, mais n’est pas vraiment communicative. Les titres sont souvent entêtants et parcourus de sonorités étranges. Cela aurait donc pu être un facteur d’originalité, mais le tout manque vraiment d’une étincelle pour enflammer cet album très moyen.

standingattheskysedgerichardhawleyOn poursuit avec un album solo d’un ancien du groupe britannique Pulp, à savoir Richard Hawley. Standing at the Sky’s Edge est son 7ème album depuis 2000 (un 8ème vient de paraître). Un rock assez symphonique, mais souvent lancinant. Les meilleurs titres sont les plus doux et les plus intimistes, car ils permettent d’apprécier pleinement sa voix, même s’ils conservent les même défauts que les autres titres. Un résultat final maîtrisé donc, mais au final assez plat. Ca n’accroche jamais vraiment l’oreille et constitue au mieux une bonne musique de fond.

boysandgirlsalabamashakesOn termine par une belle découverte… Enfin de mon côté, parce que le groupe Alabama Shakes ne m’a pas attendu pour connaître un certain succès. Leur premier album Boys and Girls permet immédiatement d’apprécier la voix prenante et posée de Brittany Howard. L’album est parcourue avec une vraie énergie et une réelle conviction. Cela manque peut-être d’un peu de fantaisie parfois, d’un tube ou deux se détachant vraiment, mais la qualité reste vraiment constante. Je retiendrai quand même particulièrement le titre I ain’t the Same.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.