THE VISIT : Sourire crispé

thevisitafficheJ’ai beaucoup parlé ces dernières critiques de scénarios quelque peu éculés et d’idées recyclées encore et encore. Comme si une épidémie de manque d’originalité avait frappé nos grands écrans. Mais cette maladie est-elle si terrible ? Pas forcément, quand on a un talent immense. M. Night Shyamalan en possède un d’un fort beau gabarit, bien qu’il ne l’ait pas toujours utilisé à bon escient. Il le prouve avec The Visit un film dont tous les éléments sont archi connus, mais qui possède une personnalité bien à lui.

The Visit recycle à peu près tous les éléments des films de maisons hantées avec des bruits bizarres et des gens qui ont des comportements étranges et inquiétants la nuit. Si on regarde superficiellement le déroulé du scénario, y compris le twist final, on se dit franchement qu’on a vu ça mille fois et que ça n’a a priori donc pas grand intérêt. Mais le film est rempli de petits détails qui font que l’on se retrouve devant une sorte de parodie tournée avec le plus grand sérieux. Dans un style différent, on retrouve là quelque peu la démarche d’un Quentin Tarantino, c’est à dire se moquer très gentiment de certains clichés des films de genre, tout en leur rendant hommage en les mettant en scène avec talent et application.

thevisitThe Visit fait donc parfois rire, parfois peur. On est toujours partagé entre deux sentiments et si on sourit très souvent, c’est toujours quand même avec un peu de crispation. M. Night Shyamalan possède de plus ce sens de l’image et de la mise en scène pour créer une ambiance pesante à partir de pas grand chose, ce qui constitue la marque des plus grands films du genre. Mais il ajoute une petite touche en plus, avec un final particulièrement réussi et jouissif, où le cinéaste démontre à quel point tout cela est maîtrisé. Avec ce film, ne doutons pas que le réalisateur s’est fait un petit plaisir… mais qui nous fait également bien plaisir !

LA NOTE : 13,5/20

Fiche technique :
Production : Blumhouse Productions, Blinding Edge Pictures
Distribution : Universal Pictures International France
Réalisation : M. Night Shyamalan
Scénario : M. Night Shyamalan
Montage : Luke Franco Ciarrocchi
Photo : Maryse Alberti
Décors : Naaman Marshall
Directeur artistique : Scott Anderson (II)
Durée : 94 min

Casting :
Olivia DeJonge : Becca
Ed Oxenbould : Tyler
Deanna Dunagan : Mamie
Peter McRobbie : Papi
Kathryn Hahn : la mère

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.