LE FILS DE SAUL : Tout au fond

lefilsdesaulafficheEcrire une pure fiction ayant pour décor un camp de concentration constitue évidemment un pari risqué. Le Fils de Saul n’a d’ailleurs pas manqué de provoquer une petite polémique à ce sujet. Mais petite car ce film a su éviter tout les pièges qui aurait pu donner lieu à des discussions sans fin. Cependant, le film soulève quand même bien des questions sur le sujet qu’il traite, ce qui est quand même le but, mais aussi sur lui-même.

Le Fils de Saul montre avec une incroyable pudeur des choses que l’on avait jamais vu avant. Nous faire découvrir le fonctionnement d’un camp de concentration, sa mécanique de mort quasi industrielle de l’arrivée des victimes jusqu’à la destruction des corps. Cet aspect pédagogique, ce témoignage historique est d’une immense valeur. L’intérêt intellectuel du film est incontestable, rare et précieux.

lefilsdesaulLaszlo Nemes a fait un choix radical dans sa réalisation. Tout l’histoire est racontée au travers de son personnage principal filmé constamment en gros plan. En n’élargissant jamais son cadre, le réalisateur fait preuve de cette immense pudeur que j’évoquais plus haut. Mais du coup, le Fils de Saul ressemble à un exercice de style. La gravité du sujet nous donnerait au contraire envie de nous détacher totalement de la forme pour être submergé par le fond. Surtout, tout cela retire au film l’émotion qui aurait du nous serrer la gorge et les tripes. On regarde ce film avec un intérêt purement intellectuel, avec le cerveau, trop peu avec le cœur. Un intérêt intellectuel immense, certes, mais qui laisse un peu trop froid.

LA NOTE : 13,5/20

Fiche technique :
Production : Laokoon Filmgroup
Réalisation : László Nemes
Scénario : László Nemes, Clara Royer
Montage : Matthieu Taponier
Photo : Mátyás Erdély
Décors : Rajk László
Distribution : AD Vitam
Son : Támás Zányi
Musique : Melis László
Durée : 107 min

Casting :
Sándor Zsótér : le médecin
Marcin Czarnik : Feigenbaum
Todd Charmont : l homme barbu
Urs Rechn : Biedermann
Röhrig Géza : Saul Ausländer
Molnar Levente : Abraham

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.