L’HERMINE : Jugé médiocre !

lhermineafficheCe n’est pas parce qu’on n’a rien à dire qu’il faut fermer sa gueule… et ce n’est pas parce qu’on n’a rien à raconter qu’il faut s’abstenir de faire un film. C’est ce qu’a du se dire Christian Vincent au moment de réaliser l’Hermine. Un film vide qui résume à lui seul tous les travers d’un certain cinéma français complaisant avec lui même et content de lui, malgré une insondable médiocrité. Heureusement, un peu de fraîcheur venue du Danemark empêche le naufrage d’être complet.

L’Hermine est un film où il ne se passe rien, qui ne dit pas grand chose et réalisé en roue libre. Certaines scènes s’étirent en une longueur déraisonnable alors que, si on les coupait purement et simplement au montage, le scénario n’en souffrirait pas d’un iota. Tout est fait pour masquer le grand néant d’une histoire sans épaisseur, sans surprise et surtout sans intérêt. C’est ni drôle, ni touchant, ne pousse pas spécialement à la réflexion et ne fait pas franchement battre le cœur.

lherminePensé presque exclusivement pour Fabrice Luchini, L’Hermine est un film aussi paresseux que sont principal interprète qui cabotine gentiment sans entrain. Il nous livre le même numéro, les mêmes mimiques, les mêmes intonations qu’à l’habitude, sauf que cela fait longtemps que l’on ne crie plus au génie pour si peu venant de lui. Heureusement, tout cela est contrebalancé, de manière bien trop incomplète malheureusement, par le charme de Sidse Babette Knudsen, dont les amateurs de l’excellente série Borgen connaissent déjà l’immense talent. Une lueur de bonheur dans ce grand rien, mais bien insuffisant pour que le verdict soit clément.

LA NOTE : 7/20

Fiche technique :
Réalisation : Christian Vincent
Scénario : Christian Vincent

Casting :
Fabrice Luchini : Michel Racine, président de cour d’assises
Sidse Babett Knudsen : Ditte Lorensen-Côteret, une jurée
Eva Lallier : Ann, la fille de Ditte
Victor Pontecorvo : Martial Beclin, l’accusé
Candy Ming : Jessica Burton, la compagne de Martial
Michaël Abiteboul : Jourd’hui, l’avocat de la défense
Corinne Masiero : Marie-Jeanne Metzer, une jurée
Claire Assali : avocate de la partie civile
Marie Rivière : Marie-Laure, la femme de Michel Racine
Floriane Potiez : la réceptionniste

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.