A PERFECT DAY : L’arme du second degré

aperfectdayafficheOn mesure bien l’évolution des conflits armés à la fin du 20ème siècle en pensant à l’évolution de la manière dont ils sont traités au cinéma. On est désormais loin d’être grandes scènes de bataille héroïques des films de guerre au sens classique du terme. Plus de batailles rangées face à deux armées qui se font face. Tout est plus complexe, plus insidieux, avec souvent des civils au milieu. Comme dans A Perfect Day, qui nous emmène sur les traces d’une équipe d’humanitaires aux dernières heures de la guerre en ex-Yougoslavie.

A Perfect Day constitue un excellent exemple de traitement d’un sujet assez grave et sérieux avec humour et second degré. Et si cela fonctionne, c’est que cela nous permet de partager l’état d’esprit des protagonistes qui possèdent sur les événements ce type de détachement sans lequel ils ne pourraient supporter ce à quoi ils assistent parfois. Cela est amené avec beaucoup d’intelligence et de subtilité, ne tombant jamais dans la lourdeur, ni le voyeurisme ou le misérabilisme. On prend plaisir à suivre ce film car ils nous parle à plusieurs niveaux, à plusieurs degrés, et toujours de manière assez remarquable.

aperfectdayA Perfect Day bénéficie d’un casting assez impressionnant. Tout en haut, Benicio Del Toro que l’on n’avait pas vu aussi à son aise depuis longtemps, lui a parfois un peu tendance à surjouer quelque peu parfois. Tim Robbins apporte une petite dose d’humour savoureuse. Le casting francophone, composé de Mélanie Thierry et Sergi Lopez, est parfaitement à la hauteur. Toutes ces performances, et d’autres, contribue à la belle galerie de personnages qui peuple ce film. Un film entre légèreté et gravité, qui du coup en déroutera plus d’un, mais qui mérite bien un peu d’attention.

LA NOTE : 14/20

Fiche technique :
Production : Mediapro, Reposado Producciones, TVE
Réalisation : Fernando Leóon de Aranoa
Scénario : Fernando Leon de Aranoa, Diego Farias, d’après le roman inédit de Paulo Farias
Montage : Nacho Ruiz Capillas
Photo : Alex Catalan
Décors : César Macarron
Distribution : UGC Distribution
Musique : Arnau Bataller
Costumes: Fernando Garcia
Durée : 115 min

Casting :
Benicio Del Toro : Mambru
Tim Robbins : B
Olga Kurylenko : Katya
Mélanie Thierry : Sophie
Fedja Stukan : Damir
Sergi Lopez : Goyo
Eldar Residovic : Nikola

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.