MEDECIN DE CAMPAGNE : Quoi de neuf docteur ?

medecindecampagneafficheAprès avoir connu un succès plus que mérité avec Hippocrate, Thomas Lilti nous fait une nouvelle fois profiter de sa connaissance du milieu médical avec Médecin de Campagne. Après nous avoir fait partager le quotidien d’un hôpital urbain, il nous plonge cette fois dans la vie d’un médecin libéral en milieu rural. Un sujet à la fois proche et radicalement différent pour une nouvelle œuvre qui partage beaucoup de qualités avec sa précédente. Mais pas toutes non plus…

Ce qui fait la force de Thomas Lilti, c’est le regard profondément humain qu’il porte sur ces personnages. Ce ne sont pas de héros, ils sont ni gentils, ni méchants, ni forts, ni faibles, mais sans être pour autant totalement insipides, bien au contraire. On s’y attache immédiatement, on partage leurs émotions avec une force étonnante. Médecin de Campagne nous offre notamment une scène d’un érotisme chaste assez fulgurant. Un modèle de figuration à l’écran de la notion de désir. C’est ce genre de moment que l’on comprend à quel point Thomas Lilti a un vrai talent de cinéaste.

medecindecampagneCependant, Thomas Lilti n’est pas qu’un artiste. Il cherche aussi à nous faire partager un point de vue. Il nous livre une ode à une forme d’exercice de la médecine qui est en voie de disparition. Bien sûr, chacun est libre de ses opinions, mais il y a ici un côté nostalgique, c’était mieux avant, un rien ridicule. Avoir un point de vue au cinéma, c’est très bien. Présenter un point de vue un minimum objectif sur un sujet de société, c’est quand même mieux. Ce n’est pas grand choses, mais suffisant pour ne pas réussir à donner à ce film la même dimension qu’à Hippocrate.

LA NOTE : 12,5/20

Fiche technique :
Production : 31 Juin Films, Les Films du Parc
Distribution : Le Pacte
Réalisation : Thomas Lilti
Scénario : Thomas Lilti, Baya Kasmi
Montage : Christel Dewynter
Photo : Nicolas Gaurin
Décors : Philippe van Herwijnen
Durée : 92 min

Casting :
François Cluzet : Jean-Pierre Werner
Marianne Denicourt : Nathalie Delezia
Isabelle Sadoyan : la mère de Werner
Félix Moati : Vincent Werner
Patrick Descamps : Francis Maroini
Yohann Goetzmann : Alexis
Margaux Fabre : Ninon
Philippe Bertin : Guy
Isalinde Giovangigli : la chargée de mission

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.