CAFE SOCIETY : Retour aux fondamentaux

cafesocietyafficheGrâce à Woody Allen, tout critique de cinéma sait ce que ressent le journaliste chaque année quand il doit traiter la rentrée des classes, le chassé-croisé du mois d’août ou bien encore les courses de Noël. Chaque année, c’est la même chose, mais il faut pourtant savoir se renouveler. Pour ce qui est du réalisateur new-yorkais, le cru 2016 sera d’autant plus problématique que Café Society est un Woody Allen tout ce qu’il y a de plus classique. Faisons donc sobre et disons simplement que c’est un bon cru, savoureux sans être pour autant inoubliable.

Café Society navigue des eaux connues. On y retrouve beaucoup de thèmes chers à Woody Allen : le triangle amoureux, l’apprentissage de la vie d’un jeune premier, le choc des classes sociales ou encore le rapport à la judaïté. Le ton est léger mais pas trop. Bref, il y a infiniment moins de prise de risque ou d’originalité que dans un Blue Jasmine par exemple. Mais on ne peut pas reprocher à un réalisateur aussi prolifique de revenir de temps en temps aux fondamentaux. Surtout quand le résultat reste quand même très agréable et plaisant.

cafesocietyCafé Society repose avant tout sur un fabuleux trio d’acteurs, mis particulièrement en lumière par les légendaires qualités de direction de Woody Allen. Steve Carrel confirme que le virage pris par sa carrière depuis quelques années est une brillante idée. Il n’est définitivement pas qu’un grand acteur comique, mais un grand acteur tout court. Jesse Eisenberg continue, film après film, de démontrer qu’il sera une des figures marquantes d’Hollywood dans les années à venir. Et que dire de Kirsten Stewart, absolument éblouissante de charisme, qui inonde l’écran de sa présence à chacune de ses apparitions. Le tout donne sa solidité à ce film largement réussi.

LA NOTE : 13/20

Fiche technique :
Production : Letty Aronson, Stephen Tenenbaum, Edward Walson, Ron Chez, Adam B. Stern, Allan Teh
Réalisation : Woody Allen
Scénario : Woody Allen
Montage : Alisa Lepselter
Photo : Vittorio Storaro
Format : couleur – 2,00:1 – son Dolby numérique
Décors : Santo Loquasto
Distribution : Amazon Studios, Mars Film
Directeur artistique : Michael E. Goldman, Doug Huszti
Durée : 96 min

Casting :
Kristen Stewart : Vonnie
Steve Carell : Phil
Jesse Eisenberg : Bobby
Ken Stott : Marty
Corey Stoll : Ben
Parker Posey : Rad
Blake Lively : Veronica
Jeannie Berlin : Rose
Tony Sirico : Vito

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.