EDDIE THE EAGLE : Le grand saut

eddietheeagleafficheLe sport et le cinéma constituent certainement les deux spectacles les plus parfaitement adaptés à nos écrans, petits ou grands. Mais paradoxalement, ils ont bien du mal à s’associer. A l’exception notable de ceux consacrés à la boxe, les films sur le sport sont rarement des réussites. Mais peut-être parce qu’ils n’ont pas encore tous été explorés par le 7ème art. Le saut à ski par exemple n’avait jamais fait l’objet d’un passage sur grand écran. C’est désormais chose faite avec Eddie the Eagle.

N’ayant commencé à vraiment m’intéresser au sport qu’en 1990, je ne suis pas capable de dire à quel point le scénario colle à la réalité des faits. Mais Eddie the Eagle a des aspects très hollywoodiens, qui laissent à penser que les événements sont très certainement quelque peu romancés. A certains moments, cela va un peu trop loin, on n’a un peu de mal à y croire et l’on regarde ça avec un certain détachement. Cela reste toujours divertissant, mais sans réelle émotion, préparant à un happy-end convenu et sans surprise.

eddietheeagleHeureusement, d’autres moments sont nettement plus enthousiasmants, notamment le dénouement. Mine de rien, la « magie » hollywoodienne finit par fonctionner, malgré ses très gros sabots. On ressort de Eddie the Eagle donc avec un petit sourire aux coins des lèvres. Il restera également le souvenir de la belle performance de Hugh Jackman, plus que celle de Taron Egerton qui en fait un peu trop dans son numéro d’imitation.

LA NOTE : 12/20

Fiche technique :
Production : Adam Bohling, Rupert Maconick, David Reid, Valerie Van Galder, Matthew Vaughn
Distribution : 20th Century Fox France
Réalisation : Dexter Fletcher
Scénario : Sean Macaulay, Simon Kelton
Montage : Martin Walsh
Photo : George Richmond
Format : Couleur – 2.35:1
Décors : Naomi Moore
Musique : Matthew Margeson
Directeur artistique : Tim Blake, Astrid Poeschke
Durée : 105 min

Casting :
Taron Egerton : Eddie Edwards
Christopher Walken : Warren Sharp
Hugh Jackman : Bronson Peary
Edvin Endre : Matti Nykänen
Daniel Ings : Zach
Tim McInnerny : Dusti Target

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.